1

Sujet : Le courage d'aller jusqu'au bout !

Bonsoir,
Je me permets de partager ici mon histoire avec vous en espérant profiter de vos expériences et conseils.
J'ai 30 ans, je suis mariée depuis 13 ans et j'ai un garçon de 12ans.
Je me suis mariée très jeune...17 et demi à peine, lui 30 ans. Le début de notre histoire était prometteuse, romanesque...il a fallu se battre pour faire accepter le mariage à ma famille...
Je suis tombée enceinte rapidement...c'était pas voulu de mon côté, je voulais continuer mes études etc... Mais monsieur a voulu qu'on le garde...il estimait que lui était en âge d'avoir un premier enfant. On s'est donc installé dans une maison à la campagne... N'ayant pas encore le permis, je restait tout le temps à la maison... Lui était de plus en plus distant et mutique. Il passait tout son temps devant son jeux quand il ne travaillait pas. Très peu de marques d'affection...pas très demandeur sexuellement ...j'ai compris qu'il préférait se faire plaisir tout seul quand je l'ai surpris un matin sur un site pornographique...ça m'a démolie. J'ai vécue ma grossesse seule tant bien que mal...je n'ai aucune photo de moi enceinte...
Bref. Le bébé est un gaillard de 12ans maintenant !  Et c'est seulement grâce à son existence que je ne regrette pas mon mariage. 
Il y'a un trou de plusieurs années dans mon histoire vous me dites ? C'est fait exprès !
En effet, les choses n'ont pas vraiment changés depuis... J'ai grandit, me suis occupée de ma vie professionnelle...monsieur est resté le même...il y'a bien eu quelques changements les quelques fois ou je suis parti avec l'intention de divorcer. Durant quelques mois, il devenait méconnaissable, amoureux, fou de désir pour moi , un voyage, une maison, des promesses ! Oui mais ça ne durait que le temps de s'assurer que j'étais bien revenue dans sa vie.
Aujourd'hui, après plusieurs années à courir derrière l'amour d'un homme qui est apparemment incapable de donner en retour, j'ai décidée de divorcer ( pour de vrai cette fois
Il y'a 5 ans, à force d'être délaissée, à force de subir une absence totale d'affection et de sexe... Des mois sans RIEN du tout, alors que j'avais absolument tout fait pour qu'on ait une vie de couple normale... J'ai rencontré un autre homme.  Malgré l'intérêt que me portaient les hommes, j'étais toujours restée fidèle malgré ma frustration. Mais avec cet homme, on a d'abord eu une relation platonique...qui petit à petit à évolué .Avec lui je me suis senti femme, désirée, vivante... ! Normale. Évidemment vu que je n'ai pas vraiment caché cette relation, mon mari s'en est aperçu... Il a tout fait pour me dissuader de le quitter. Je me suis dégonflé, j'ai acceptée de nous accorder une dernière chance. Il a tenu moins d'un an avant de recommencer à me traiter comme un meuble. Aujourd'hui, je ne l'aime plus, ne le désire plus du tout...normal après des années à me sentir rejeter. 3 ans qu'on a pas eu de rapports.  Nous ne partageons absolument rien ! Il vit dans son coin, passe sa vie devant son ordi...ne sort jamais de la maison ! On vit comme des frères et sœurs qui se chamaillent beaucoup. 
Mais monsieur ne veut toujours pas parler de divorce !  Je ne comprends pas ce qui motive son comportement ...pourquoi il veux me garder enchaînée dans ce mariage ? Bref. Malgré ma détermination à en finir, je suis malheureuse et en colère. Je ne peux parler à personne de mon entourage car tout le monde pense qu'on nage dans le bonheur ! Et comment expliquer aux gens des choses si intimes sans qu'on me juge ? Étant donné que mon entourage trouve que j'ai un physique qui plaît aux hommes, j'ai un peu peur de leur en parler.
Aujourd'hui, je rêve de sortir de ce mariage et essayer de reconstruire ma vie.
Mais je me sens coupable par rapport à mon fils, j'ai peur qu'il m'en veuille de casser la famille. Vu que je ne peux pas lui parler des vraies raisons, je me sens coincée  !
Et vu que monsieur va sûrement se positionner en victime , je sens que ça va être compliqué.
Désolée pour le pavé... Je n'ai pas tout raconté en plus ! 
J'espère vraiment avoir des échanges , des avis sur le fait qu'il refuse le divorce. ( sachant qu'il a toujours refuser de consulter)
Merci d'avance...

Dernière modification par Ami (13 Apr 2016 21:17:16)

2

Re : Le courage d'aller jusqu'au bout !

Bonjour Ami,

Je me reconnais dans ce que tu écris, mais moi j'ai tenu moins longtemps..
-Sentiment d'abandon, isolement personnel et professionnel.
- Violence morale: aucun moyen de communiquer.
-Amélioration temporaire de la vie conjugale à chaque fois que je décidais de partir... d'aileurs, la période où monsieur a fait des efforts sur plus de deux mois, croyant que le plus dur était derrière nous, je suis retombée enceinte... et puis.. deux mois de grossesse après, rebelotte, cris, impatiente, caprices de la part de mon mari.

Mais après plusieurs années de tension quasi permanente, à peser le pour et le contre... ce n'est que quand je me suis ouverte sur ce que je vivais avec mes amies qu'elles m'ont fait me rendre compte de ce que je vivais... car malheureusement pour nous, on s'habitue à tout.

Et à force d'être au fond du trou, de tomber malade, d'être constament épuisée, mon médecin m'a dit que seuls deux cas pouvaient séparer les époux: le divorce, ou la mort.
Et je ne voulais pas mourrir en ayant cette vie là... n'ayant pas connu le bonheur et la sérénité avec mes enfants.
Aujourd'hui ma vie est plutot sportive, j'ai deux enfants en bas age, mais je ne reviendrai pour rien au monde en arrière.. mes enfants sont plus sereins, ils voient leur maman heureuse et épanouie.
Alors oui, l'inconnu fait peur, mais il aut savoir ce que l'on ne veut plus, et de là, tout devient clair.

Voilà.. J'ai rendez vous au tribunal le 8 juin, mon mari ne veut toujours pas divorcer, car il ne veut pas "briser" une famille", mais nous n'étions pas une famille depuis bien longtemps et je ne veux pas que notre relation merdique soit le modèle du mariage et de l'amour pour mes enfants.

Et puis franchement, après leur petit cirque de petit garçon abandonné, ils se rendent vite compte qu'ils n'étaient pas heureux avec nous.

Au plaisir de te lire.

3

Re : Le courage d'aller jusqu'au bout !

Ami, Naxou,
Bienvenues au club comme on dit.
Naxou, je vois que tu as pris du recul et que ta séparation est déjà bien amorcée dans ta tête.
Ami, tu es encore en période de doute, ce que je peux concevoir. Il est très difficile de se dire qu'on va se séparer, tout gâcher. Mais, finalement, Naxou a raison, tu sais ce que tu ne veux plus. Si vraiment, tu n'es plus heureuse, autant aller jusqu'au bout. Mais, es tu sûre de ne plus aimer ton mari ? Un couple, ce sont deux personnes, et si tu ne veux plus rester avec lui, l'idéal serait d'en discuter le plus sereinement possible. Je sais, je parle comme dans les livres... Mais, pour les enfants, il faut surtout essayer de leur faire comprendre que ce sont les parents qui se séparent et que l'amour qu'ils portent à leurs enfants restent le même.
Après, comme on dit, le divorce existe et ce n'est pas fait pour les chiens !!! La seule chose, c'est surtout d'essayer de respecter l'autre, il reste le père de nos enfants.
Courage à toutes les deux.

4

Re : Le courage d'aller jusqu'au bout !

Cat Yaelle Bourgogne les filles bonsoir!
ça me fait plaisir que vous vous soyez inquiétées pour moi c'est gentil!
Mais en m^me temps c'était pas voulu hein désolée..
Depuis tout ce temps il y a eu les vacances et je me suis occupée de ma petite fille et de ma maman puis j'ai dû travailler dans le jardin ce qui m'a pas mal crevée ..puis ( je vous la fait courte ) mon mari s'est enfin décidé à m'avouer que depuis plusieurs mois il avait quelqu'un dont il était amoureux..ce dont il se défendait depuis autant de mois car j'avais eu des échos par des personnes qui' le connaissent...les filles..je sais c'est con parce que toutes vous vivez cela..bin ça m'a flinguée.il me l'a dit tranquillement au tél sans aucune culpabilité " et oui je suis amoureux "et il était chez elle .en fait, j'ai réalisé que depuis biento^t 8 mois j'étais dans le déni ..à chaque étape, son départ en septembre son annonce qu'il ne reviendrait pas en novembre son annonce qu'il voulait divorcer en janvier les rumeurs circulant sur les nanas qu'ils fréquentait les sites de rencontres, je me prenais le choc en pleine poire puis insidieusement je me remettais à espérer...il allait revenir c'était sûr ..on s'est si souvent disputés et toujours réconciliés.;
vous savez je m'en veux bcp..car quand je lis que vous êtes contente de divorcer..moi je freine des '4 fers au contraire..ce soir j'ai reçu la lettre de convocation pour la conciliation le 14 juin..j'en tremble encore..aucune de ses promesses n'est tenue..notamment celle de me laisser ds la maison jusquà ma retraite.Pourtant il a un logement de fonction superbe et RIEN à payer...ni en loyer ni en electricité chauffage..mais il voudrait faire fructifier son captital maintenant..
.il est furieux que je ne veuillle pas divorcer ...j'ai l'impression d'être submergée..je ne sais ps ds quel ordre prendre les problèmes..son avocate me gratifie de 900 euros de plus que ce que j'ai ...au prétexte dixit mon mari que je pourrais travailler à  plein temps..or comme vous le savez j'ai subi un burn out l'an passé et je ne peux plus reprendre à temps plein ( suis à 80 % ) j'eai des attestations de deux psy mais cela sera t-il suffisant?? il me propose aucune pension alimentaire et de partager les crédits moitié moitié alors que depuis qu'il a un emploi bien mieux rémunéré que moi on a toujours fait/60 40
j'étais tellement effondrée quand il m'a avoué qu'il y avait cette femme ds sa vie que j'ai pleuré au tel et l'ai à nouveau supplié de revenir..je m'en veux je sais c'est nul ..mais je me sens perdue..
abandonnée..et puis par le passé lui seul savait me réconforter..je me suis sentie ..inconsolable en fait..
j'ai peur de l'avenir de tous ces problèmes qui s'annoncent..
qu'est ce que je vais devenir?? si on m'oblige à reprendre à plein temps c'est sûr je vais craquer..si je suis obligée de payer tout ce qu'll me demande je ne vais pas avoir assez d'argent..et comment faire quand on vendra la maison pour me reloger??
bref..et puis..je n'en reviens pas de sa dureté..pour moi quand je l'ai revu il ya 10 jours à l'occasion de la mise en vente de notre camping car c'était comme si il était parti hier..je veux dire que mon coeur battait pour lui..je n'arrive tjrs pas à le voir tel qu'il est aujourdhui et c'est cela qui me fait tant de mal..il me reproche de le culpabiliser et me dit " je ne t'abandonne pas je te quitte et je ne te dois rien..je vous assure, j'hallucine..est ce le m^me homme qui m'a tant aimée et qui serait mort de chagrin si je 'avais trompé...quand il m'aimait..c'est comme si il conservait la m^me enveloppe et que l'intérieur qu'on ne voit pas , avait changé..c'est lui et ce n'est plus lui...mais le pire c'est que par moment de brefs instants, il redevient celui que j'ai connu il se montre plus conciliant..puis ..pff..tout s'efface...
aujourd'hui je me sens quand m^me un peu plus en colère et cela me protège..je me dis qu'il est bien mort mon amoureux..et je suis en grande colère contre lui..quand je lis les conclusions de son avocate cela suffit à m'écoeurer..hier au tél il m'a dit.." je ne veux plus discuter que de finances avec toi..." plus rien d'affectif il s'emporte très vite je le trouve très dur et coupant..
je ne sais pas quand je vais guérir et me laver le cerveau de mon amour pour lui..je m'en veux d'être si faible ..
j'ai rendez vous chez mon avocate jeudi et suis preneuse de tous vos conseils!
Yaelle j'espère que tu vas mieux?
Cath tes remarques sont apaisantes merci;
bourgogne  comment s'est passée le séjour de ton fils chez son
père?Bonne soiree les filles!

Bonne soirée les filles
"bienvenue au club aussi à Ami et Naxou..mais dsl aussi pour vous!

5

Re : Le courage d'aller jusqu'au bout !

Laviestlongue,
Je te réponds sur l'autre post qu'on a pris l'habitude de suivre.

6

Re : Le courage d'aller jusqu'au bout !

Euh..je me suis trompée de forum??
remarque ça m'étonnerait pas je plane à 15 000! J'ai le cerveau grignoté par ce putain de divorce!

7

Re : Le courage d'aller jusqu'au bout !

Naxou a écrit:

Bonjour Ami,

Je me reconnais dans ce que tu écris, mais moi j'ai tenu moins longtemps..
-Sentiment d'abandon, isolement personnel et professionnel.
- Violence morale: aucun moyen de communiquer.
-Amélioration temporaire de la vie conjugale à chaque fois que je décidais de partir... d'aileurs, la période où monsieur a fait des efforts sur plus de deux mois, croyant que le plus dur était derrière nous, je suis retombée enceinte... et puis.. deux mois de grossesse après, rebelotte, cris, impatiente, caprices de la part de mon mari.

Mais après plusieurs années de tension quasi permanente, à peser le pour et le contre... ce n'est que quand je me suis ouverte sur ce que je vivais avec mes amies qu'elles m'ont fait me rendre compte de ce que je vivais... car malheureusement pour nous, on s'habitue à tout.

Et à force d'être au fond du trou, de tomber malade, d'être constament épuisée, mon médecin m'a dit que seuls deux cas pouvaient séparer les époux: le divorce, ou la mort.
Et je ne voulais pas mourrir en ayant cette vie là... n'ayant pas connu le bonheur et la sérénité avec mes enfants.
Aujourd'hui ma vie est plutot sportive, j'ai deux enfants en bas age, mais je ne reviendrai pour rien au monde en arrière.. mes enfants sont plus sereins, ils voient leur maman heureuse et épanouie.
Alors oui, l'inconnu fait peur, mais il aut savoir ce que l'on ne veut plus, et de là, tout devient clair.

Voilà.. J'ai rendez vous au tribunal le 8 juin, mon mari ne veut toujours pas divorcer, car il ne veut pas "briser" une famille", mais nous n'étions pas une famille depuis bien longtemps et je ne veux pas que notre relation merdique soit le modèle du mariage et de l'amour pour mes enfants.

Et puis franchement, après leur petit cirque de petit garçon abandonné, ils se rendent vite compte qu'ils n'étaient pas heureux avec nous.

Au plaisir de te lire.



Bonsoir naxou,

Merci pour ta réponse, je viens juste de la voir ! En effet, nous avons malheureusement des points communs!
J'ai fais du chemin depuis ce premier message... Je suis désormais décidée à divorcer quoi qu'il advienne ! Monsieur est dans sa période " effort"...je me demande s'il pense sérieusement que je vais me contenter de cette vie. J'ai engagé les démarches moi aussi. Tu en ai ou ? Ton mari s'est fait une raison ou il fait encore de la résistance ?

Dernière modification par Ami (26 Jul 2016 13:10:26)