1

Sujet : Harcèlement moral pendant une instance de divorce

Bonjour,

Je suis actuellement en instance de divorce, la demande de procédure chez l'avocate (consentement mutuel et même avocat) n'est pas encore effectuée car il faut que mon ex futur mari et moi-même allons chez le notaire pour liquider notre bien immobilier. J'ai demandé le divorce, après 24 ans de mariage. si il n'y avait pas le sport de notre fils, mon mari resterait dans son fauteuil à regarder la télé. Nous ne sortons jamais, ne recevons plus nos amis à la maison, bien évidemment eux en retour ne nous invitent plus chez eux. De cette union, nous avons 2 enfants, 1 de 19 ans et un autre de 13 ans.

Bref, je m'aperçois que ma vie est devenue monotone depuis un bon bout de temps. J'en ai parlé avec lui, mais il me dit qu'il ne changera pas, pour sortir il faut avoir de l'argent, voilà ce qu'il me répète sans cesse. Après avoir essayé pendant 15 jours de "renouer" avec lui, j'ai bien vu que tout ne pourrait plus être comme avant. En plus, de tout cela je suis allée voir ailleurs et quand on va voir ailleurs, on dit bien que rien ne va plus, j'ai un ami qui veut vivre avec moi par la suite dès notre divorce prononcé. Lui aussi est en instance de divorce. Mon mari m'a même dit je préfère que ce soit maintenant plutôt que dans 3 mois, cela me fera moins mal. Il n'a rien vu venir, mais cette vie lui plaisait.

Maintenant il me fait du harcèlement moral, et sachant qu'une procédure de divorce est très longue, je doute de tenir le coup. Mon ami m'aide beaucoup dans mes moments de déprime. Il est toujours là pour moi. Il est reposant, il est mon confident. Il a déjà été présenté à mon fils, tout s'est bien passé, ma fille ne voulait pas encore le rencontrer.

Je précise que je m'occupe de tous les papiers administratifs, avocat, notaire, banque, demande de logement pour mon mari, mon mari se laisse vivre puisque tout soit disant est de ma faute.

Nous couchons toujours dans le même lit, si je pars de celui-ci il me dit reste sinon je vais te rendre la vie impossible. Tu as intérêt à coucher avec moi avant notre divorce sinon...

Il est convenu que cet été (nous ne serons pas encore divorcés), que mon mari prenne les enfants en juillet et moi en août avec mon ami ainsi que ces enfants. En plus, nous serons dans la même région, donc aucun problème pour aller chercher mes enfants (pas de train pour remonter sur Paris) et redescendre dans une autre région, maintenant il m'interdit d'aller avec lui, en a t-il le droit lorsque l'on est en instance de divorce, cet été nous aurons entamé la procédure. Je précise aussi que pour cette période de vacances, je vais faire une main courante au commissariat en précisant que je quitte le domicile pour congés. Lui veut partir 15 jours en mai, mais juste faire un papier entre nous.

Lorsqu'un divorce est prononcé, sur les papiers de l'avocat, il est spécifié que les futurs ex époux auront l'obligation mutuelle de respecter la vie d'autrui envers l'un et l'autre. N'est-il pas le cas lorsque l'on est en instance de divorce de respecter l'un et l'autre ?

Mon mari me dit aussi qu'il ne tiendra pas le coup, il lui faut du sexe, j'ai peur qu'il arrive un malheur, je redoute chaque soir lorsqu'il faut que j'aille me coucher. Bref je n'ai que du chantage à chacune de ses phrases, des pics etc...

Merci à vous d'avoir lu mon message.

2

Re : Harcèlement moral pendant une instance de divorce

Bonjour Scoubi, un divorce n'est jamais facile, mais on dirait malgré tout que tu t'en sors relativement bien. Divorce par consentement mutuel, puis, nouvelle vie pour toi dans quelques temps avec ton nouvel amoureux. Par contre, tu n'as pas à accepter de dormir ou d'avoir des rapports avec ton mari en attendant pour autant! S'il est en manque de sexe, il peut aller voir ailleurs, voir se soulager tout seul.... cette partie-là me dépasse. Tu ne l'aimes plus, vous allez divorcer, alors faites chambres à part désormais. Ton mari doit se retourner vers son propre réseau, je sais, c'est dur, mais on ne peut pas retenir quelqu'un et à terme il finira par l'accepter, il se reconstruira et il finira par rencontrer quelqu'un d'autre, lui aussi. Bon courage!

Dernière modification par coco (25 Apr 2011 21:16:08)

3

Re : Harcèlement moral pendant une instance de divorce

Bonjour,

Je ne sais pas si mon mari finira un jour par accepter ce divorce. Et se reconstituer je doute, pourtant je l'espère pour lui, mais il a toujours été très pessimiste dans la vie et rencontrer de nouveau quelqu'un, pour lui c'est négatif dès le départ.  Il est très casanié, nous ne sortions pratiquemment jamais, nous n'invitons plus . Pour lui, sortir veut dire automatiquement dépenser de l'argent. Bref, notre vie en est arrivée à métro, boulot, télé, dodo. Même l'avocate lui a bien dit que si il ne sort pas lorsqu'il se retrouvera seul, il ne risque pas de rencontrer quelqu'un et pourtant il me dit sans cesse qu'il ne peut vivre seul, bien sûr lorsqu'il dit cela, il parle de moi. Notre petite vie quotidienne lui suffit, il rentre le soir, sa femme est à la maison avec les enfants et il est heureux comme cela. Nous avons 24 ans de vie commune et j'ai eu un déclic en me disant que nous avons encore nos enfants à la maison donc il y a encore un peu d'animations, mais en me posant une question pour plus tard mais qu'elle sera notre vie sans eux ? Rien ne changera je pense au niveau sorties.
Et en ce qui concerne la situation de chambre à part, il devient furieux, aucune chambre de libre, mais ne veut pas que l'un ou l'autre de nous deux, couche dans le canapé ou l'inverse. J'ai peur qu'il s'énerve et que les enfants entendent cela. Le midi il me téléphone tout le temps, pour savoir si je suis là, depuis que j'ai demandé le divorce, mais jamais auparavant il ne m'appelait le midi, juste pour me dire un mot gentil.
Le plus dur pendant une instance de divorce est de continuer à vivre ensemble, pendant de longs mois. Il faut dire que nous avons tellement de choses à faire comme les autres couples, notaire, avocat, banque, papiers administratifs, demande de logement pour lui, que je ne pense pas être divorcée avant au moins le mois d'Octobre. Et en espérant que d'ici là il trouve un logement, que tout coïncide sinon le fait que notre jugement soit prononcé et que ce jour-là il n'ai pas encore d'appartement, j'imagine la réaction de mes enfants !!! Pour eux, leur maman mettrait dehors leur papa.

4

Re : Harcèlement moral pendant une instance de divorce

Bonjour Scoubi,

J'imagine que vous avez tout de même annoncé aux enfants que vous allez divorcer non? Moi-même, je leur ai tout le temps expliqué ce qui se passait: commenté chaque étape, démarche, déplacement etc pour ne pas qu'ils s'inquiètent plus que nécessaire. Puis, maman ne 'met pas papa dehors', mais étant donné la situation, il est préférable pour tout le monde que vous habitiez séparément le plus tôt possible. Je te conseille de trouver un appart pour ton mari, si lui, ne bouge pas. C'est dans ton intérêt de l'accompagner là-dedans, mais après: ASSURE-TOI de t'occuper de toi! A croire que tu vis dans la culpabilité, mais dis-toi bien que ton mari a aussi un part de responsabilité dans votre divorce. Puis, tu verras qu'il finira par prendre les choses en main pour lui quand même, peut-être plus vite que tu ne penses et 'mieux' que tu n'aurais cru.... Mon ex était aussi très fragile, dépendant de moi, puis un mois après il s'est trouvé une petite jeune de 18 ans et m'a laissé seule à gérer le divorce, vente de la maison, les enfants etc. Bon courage et garde le moral!

Dernière modification par coco (30 Apr 2011 10:38:36)

5

Re : Harcèlement moral pendant une instance de divorce

Bonjour,

Effectivement, j'ai l'impression de vivre dans la culpabilité, j'ai sans cesse des reproches, puisque pour lui tout est de ma faute, étant donné que j'ai retrouvé quelqu'un d'autre. Mais avec mon mari, cela date de très longtemps cette vie monotone et peut-être qu'avec mon ami j'ai vu "une porte de sortie".


Nous sommes allés avec mon mari chez le notaire pour la liquidation des biens et essayé de racheter sa part. Le notaire m'a fait le papier nécessaire afin de l'apporter à la banque pour savoir si je pouvais effectivement à moi seule la racheter. J'ai pris immédiatement rendez-vous et il s'avère que je ne peux pas vu mes revenus. Il y a une autre solution, c'est qu'après la prononciation du divorce de mon ami et moi-même que nous effectuons un prêt pour racheter sa part. Mais cela veut dire, que mon mari vivra encore avec moi en étant divorcés, le temps que le prêt soit accepté c'est à dire 3-4 mois et après ces mois là il touchera sa part. Mon mari savait bien que je ne pourrais racheter sa part, et cela aurait été plus sécurisant aussi pour mes enfants et moi-même, j'aurais été pleinement propriétaire. Je ne veux pas déménager pour eux, afin qu'ils gardent absolument leurs habitudes.


Lorsque je lui ai appris hier la réponse de la banque, il n'était pas étonné bien sûr, mais ce matin il m'a téléphoné au travail, pour me dire que cette situation ne pouvait continuer comme cela, et comme tout était de ma faute, il me demande de partir chez mes parents. Mais hors de question et mes enfants ce sont les miens aussi bien que les siens. A chaque fois, il me dit mets-toi à ma place retourne la situation si j'avais eu quelqu'un, tu ferais quoi, je ferais comme lui, on ne peut partir autre part, en payant un autre logement et en même temps payer l'appartement où l'on vit !!!


Nous avons bien sûr annoncés aux enfants que nous allons divorcés (mais leur en avons parlé séparément), et lui bien sûr à rajouter parce que votre mère à quelqu'un d'autre, mais je leur avais déjà annoncé, comme cela pas de surprises pour eux.

En ce qui concerne, les démarches je leur explique pas à pas ce que nous faisons et que ce procédé sera très long (notaire, banque, avocat etc..) Mon mari ne leur explique rien du tout, il se contente de me faire des réflexions devant eux sans cesse. Un soir, ma fille qui est pourtant grande, voulait un calin dans son lit car elle n'arrivait pas à s'endormir, moi non plus d'ailleurs, il m'a cherché et a dit à ma fille Ah je vois qu'une à changer de camp !!! L'autre jour, il a été invité chez ses parents avec nos enfants et tout le monde ne s'est pas gêné de parler de notre situation devant nos enfants, je trouve cela innaceptable. Lui m'a répondu, je m'en fous, je dis ce que je veux devant eux.

La nuit, je ne dors plus car il me réveille en me donnant des petits coups et me demandant sans cesse si je dors.

Et les dernières phrases qu'il m'a dit aujourd'hui sont : mes collègues m'ont dit comment tu fais pour vivre encore avec elle. Je lui ai répondu tu sais bien que l'on a pas le choix  en attendant le divorce. Moi aussi je n'aime pas vivre dans cette situation. Il m'a répondu, bien sûr toi tu es pressée puisque tu auras la vie heureuse avec l'autre. Mais je ne suis pas pressée pour cela, je suis pressée que tout se termine, car il ne sait pas ce que j'endure avec ses réflexions le soir bien évidemment toujours devant les enfants ce qui n'est vraiment pas bon pour eux à entendre (heureusement que je travaille) et la nuit lorsqu'il m'empêche de dormir.

Je l'accompagne dans tout, mais il ne s'en rend pas compte, pour lui, il croit que plus vite seront faits les papiers, plus vite je me débarrasserai de lui. Lui prendre les choses en main, je doute. Maintenant il est clair que ma future vie sera très active.

6

Re : Harcèlement moral pendant une instance de divorce

Bonjour Scoubi, comment vas-tu depuis le 5 mai ? As tu réussi à surmonter ta peur ? C'est là dessus qu'il jouait, mais il faut te souvenir que ton corps t'appartient et que personne n'a le droit de te faire sentir mal au point de dormir là où tu ne le souhaites pas. Peut être que ton "mari", n'oserai pas faire un scandale si tu dors dans le canapé. Et s'il commence, tu doit juste lui dire que personne n'a le droit de te parler ainsi et refuser toute discussion. Fermer les yeux et tourner le dos. Aller boire un verre d'eau. Lire un livre de méditation du Dalai Lama. Chaque pas que tu fera dans cette direction te fera sentir plus forte...
Bon courage

7

Re : Harcèlement moral pendant une instance de divorce

Bonjour Scoubi, je viens de faire connaissance avec ce forum et après avoir lu ton témoignage je m'y suis retrouvée.. Tient bon, je suis passée par là moi aussi mais j'ai fini par dormir dans le canapé car je ne suportais plus sa présence dans le lit et je dormais que d'un oeil. Aujourd'hui je suis toujours en instance de divorce, après plus de 2 ans de séparation. Mon ex mari m'en faisant "baver" avec la manipulation des enfants (je les vois très très peu mais étant ado c'est un peu compliqué de les contreindre à venir me voir, alors je patiente en vue de jours meilleurs). Cela me conforte dans mon choix du divorce car mon ex-mari ne pense encore une fois qu'à lui en procédant ainsi et ne se pose pas de questions sur les conséquences de ses agissements envers les enfants. En bref, il les a montés contre moi.. Je m'en veux tout les jours d'avoir croisé son chemin, mes enfants mis à part car je les aiment malgrès tout, c'est l'amour d'une maman... J'espère qu'ils ne resortiront pas trop traumatisés de cette situation nourrie de mauvaises intentions par mon ex-mari, je l'espère.. A présent je poursuit mon chemin avec mon ami qui, lui aussi, est toujours à mon écoute, et vice versa car lui aussi à divorcé mais rien n'est jamais totalement réglé, meme après, il y a toujours des mauvaises volontés.. Je précise également que j'ai été dénigré ou salie ou les 2 auprès des connaissances que nous avions en commun, sans compter mon ex belle famille qui à pris fait et cause pour lui.. 20 ans de vie commune avec une personne que l'on croit connaitre mais quelle surprise aujourd'hui !! Tu vois Scoubi, ce n'est pas simple mais au bout c'est la liberté, il faut tenir absolument.. pour ma part, je ne consevais pas poursuivre une vie similaire à la tienne Scoubi, j'ai pété un cable et été voir ailleurs aussi avant de me décider à demander le divorce. J'ai regrété par la suite d'avoir agit ainsi mais c'était un besoin urgent d' écoute, j'aurais mieux fait d'aller consulter.. c'etait ça ou je finissais en hopital psy tellement j'en avais ras le bol.. Je te souhaite bon courage mais peutetre es-tu divorcée aujourd'hui, je te le souhaite !! cordialement