Elle divorce

Connexion

Père : Gérer la transition

par Camille Darmier

Après la rupture familiale, moment difficile et douloureux pour les uns et pour les autres, il faut penser à reconstruire une bonne relation avec ses enfants et revoir son rôle de père, dans une situation complètement nouvelle. Etablir le dialogue avec ses enfants n'est pas chose facile pour un couple normal, alors quand on est séparé !
Comment s'y prendre ? Comment éviter les faux pas qui pourraient conduire à l'échec ?

Les quelques conseils qui vont suivre vous aideront à franchir cette étape en toute sérénité.

Garder la confiance de ses enfants :

Comme vous le savez, vos enfants viennent de subir un choc. Angoissés, déstabilisés, peur d'être abandonnés, les voilà contraints de changer leurs habitudes.
- Ne les brusquez pas, laissez-leur du temps pour accepter et s'adapter à cette situation.
Pendant cette période de transition, ils ont besoin d'être rassurés et de vivre dans un environnement protégé.
- N'hésitez pas à leur expliquer clairement comment va s'organiser leur nouvelle vie pour que rapidement ils retrouvent des repères.
- Sachez les tenir à l'écart des conflits d'adultes en prenant soin de ne pas dénigrer leur mère, ne les utilisez pas comme messager.

Vous allez ainsi, jour après jour, garder la confiance de vos enfants, c'est le fondement même du dialogue.

Témoigner son amour :

Vous aimez vos enfants, bien sûr, personne n'en doute mais cela est insuffisant, vos enfants ont besoin de se sentir aimés.
- Profitez de toutes les occasions pour leur montrer sans pudeur votre affection, que ce soit avec les mots ou avec les actes.
Vos petits vivront d'autant mieux la situation qu'ils seront rassurés et entourés.

Etre à l'écoute :

La présence physique auprès de vos enfants ne suffit pas, il faut surtout savoir s'intéresser à leurs préoccupations. Vos enfants sont prêts à exprimer toutes leurs émotions, à condition qu'ils trouvent une oreille attentive à leurs propos. C'est certainement plus facile pour vous de parler à vos enfants que de les écouter et pourtant quoi de plus enrichissant que de recueillir leurs témoignages.
Même si vous rentrez tard, fatigué de votre journée, sachez oublier vos soucis pour vous rendre disponible.
Vivre dans une relation d'indifférence où règne « le chacun pour soi » serait la pire des situations pour vous et pour votre famille. Vos enfants ont besoin de savoir qu'ils peuvent compter sur vous.

Fixer des limites :

Se heurter aux interdits, s'orienter selon des repères, c'est ce qui permet aux enfants de grandir, de se construire et de se sentir en sécurité.
- Prenez le temps d'établir avec eux, dès le départ, un code de bonne conduite qui fixe les règles et les limites à ne pas dépasser.
- N'hésitez pas à leur expliquer pourquoi vous les grondez, pourquoi ils n'ont pas le droit de faire telle chose.

Et si vous annoncez une punition, elle doit être appliquée. Quoi de plus mauvais pour votre image que de menacer d'une punition qui ne tombe jamais. Votre autorité se forge sur la crédibilité. Punir lorsque l'on a franchi la ligne blanche, oui, mais n'oubliez pas aussi de récompenser lorsque l'on a bien respecté les règles.

Jouer, valoriser et respecter :

Jouer avec ses enfants permet de créer un lien privilégié avec eux. Grâce au jeu, vos enfants apprennent à se débrouiller, inventer, s'adapter, en un mot à devenir des adultes. Comme l'affirme le professeur de psychologie Jean Le Camus*, « le père stimule, ouvre des voies, pose des défis, c'est un éveilleur ». Dans le regard de leur père, les enfants recherchent la reconnaissance de leur être.
- Ne les décevez pas, cherchez toujours à valoriser leurs actes et leurs résultats.
- Sachez reconnaître leurs compétences, encouragez-les.

C'est le meilleur moyen de les conduire vers l'autonomie et l'estime de soi. Si vous leur demandez de vous aider dans les tâches ménagères ou les petits travaux de bricolage, vous serez agréablement surpris de la fierté avec laquelle ils participeront. Même si ce n'est pas toujours facile, il faut faire attention à ne pas humilier ses enfants car ils peuvent percevoir une image négative d'eux-mêmes et perdre ainsi toute confiance. Ne dites pas : « tu es sot », mais plutôt : « tu as fait une sottise », vous jugez ainsi le comportement et non pas la personne. C'est dans un respect mutuel où il n'y a ni gagnant ni perdant, que doit évoluer toute la famille.

Comme dit un proverbe africain « il faut tout un village pour éduquer un enfant », c'est dire la lourdeur de la tâche. Le parcours est peut-être semé d'embûches mais ne vous laissez pas gagner par le découragement. Si vous éprouvez beaucoup de difficultés, si vous êtes prêt par moment à jeter l'éponge, n'hésitez pas à demander de l'aide, de nombreuses associations seront en mesure de vous apporter de précieux conseils.

Quelques sites à consulter:
www.epe-idf.com
www.ep-ge.ch/index.html
www.cafe-des-parents.com/repere.htm
www.ecoledesparents.org

* Jean Le Camus, auteur du livre : « Comment être père aujourd'hui ? »

A lire sur le même sujet



Aucun commentaire sur cet article

    Soyez le premier à donner votre avis sur cet article

Votre commentaire sur cet article - Identifiez vous

Email Mot de passe  
Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
lui