Elle divorce

Connexion

Des recettes pour retrouver des mecs

par Marie Maillefert


Il est parti avec sa jeune collègue de bureau. Elle a dix ans de moins que vous. Et si ce n'était que ça !

A la grande fête offerte par l'entreprise à son personnel et aux conjoints de celui-ci, vous aviez remarqué cette grande fille mince à l'éclat incomparable.

Tous les hommes tournaient autour. Votre ex en plaisantait. " On dirait des mouches autour d'un pot de confiture ". N'empêche qu'il a été la dernière mouche à danser avec elle ce soir là. Vous avez dû le relancer plusieurs fois avant qu'il veuille bien, enfin, rentrer à maison.

Passé le tourbillon de la séparation et du divorce, enfin le calme. Et c'est la crise !
Crise de lucidité, croyez-vous!

Le miroir, qu'enfin vous osez regarder est impitoyable. Votre mauvais ange vous a pris par la main, et vous a conduit devant. Vous n'avez pas opposé de résistance, vaincue d'avance.

Mais heureusement votre bon ange est là: " Lis toi, où plutôt relis toi, ligne par ligne, en commençant par le haut de la page ! " . Oui, reprend cet ouvrage que tu maîtrisais si bien à vingt ans, et qui t'est tombé des mains avec ton premier enfant.

Et que te dit ce bouquin, imprimé en face de toi ?
Ne triche pas, ne saute pas de paragraphe ! Commence par la racine des cheveux ! Ces quelques fils blancs, qui sont apparus en même temps que ton petit dernier, les acceptes-tu vraiment ?
Et ce réseau de rides qui zèbrent ton front, les désirais-tu ?
Et ces sourcils qui poussent en liberté ? Ces lunettes d'intello ?
Cette bouche qui connaît le même rouge depuis dix ans, ta seule coquetterie...

Et cette tête, qu'abrite t'elle ?
Oui, parle-moi de ton cerveau. Qu'est-ce qu'il renferme aujourd'hui en dehors des soucis de la maison ? Et bien, dis le !
Ta vie de boulot, au labo. Huit heures derrière les éprouvettes, les mêmes analyses depuis douze ans.

Et tes lectures ? " Mon chez moi à moi ", revue certes bien attractive, mais lis-tu autre chose depuis que tu as laissé tomber " Mon enfant à moi " ?
N'as-tu pas souffert de ton inculture quand ton camarade d'université, le sémillant Stanislas, t'a invité à déjeuner quand il est passé par ta ville ? Il avait tout vu, tout lu. Et pourtant, il travaille dur, lui aussi.

Arrêtons la revue. Cela prendra du temps avant d'arriver aux ongles des pieds. Qui n'ont pas connu le vernis depuis combien de temps, au fait ?
Il y aurait aussi certaines choses à dire sur les fringues, les chaussures et les babioles. Pourquoi faut-il que presque tout ton budget, ou presque, passe à tes chers petits. Et que pour toi, il faille toujours attendre les soldes des soldes ?

Heureusement, heureusement, ta ville offre de fabuleuses facilités, joli papillon, pour quitter ta chrysalide ! Ta ville regorge d'instituts de beauté, de coiffeurs, de boutiques, qui ne demandent qu'à t'aider.
Ta voisine t'a demandé dix fois d'aller faire une thalasso avec elle. Mais tu lui répondais toujours que plus tard, peut-être... Et bien jette-toi à l'eau, c'est le cas de le dire!



2 commentaires sur cet article

  • AUDELYAAle 26.05.2013
    il est vrai qu'un petit relooking peut redonner la pêche, changement de coiffure, soigner son look sans forcément racheter des fringues mais en les associant différemment, de nouvelles amitiés peuvent aider à repartir du bon pied. c'est vrai qu'il ya l'inquiétude du lendemain quand on touche une pension alimentaire et les aides sociales, mais il faut y croire pour rebondir et changer de cap professionnel pour que de ce négatif sorte du renouveau et une occasion de relever un défi.
  • FABIENNE73le 23.11.2012
    manucure, pédicure, faire les boutiques, thalassothérapie etc... c'est facile quand on a un travail, et que l'on gagne un bon salaire.. mais quans on est séparée et qu'on a deux enfants à charge et que la pension alilmentaire et les prestations sociales, on pense surtout à survivre... nous sommes nombreuses dans ce cas. votre article met davantage l accent davantage sur une élite hélas.

Votre commentaire sur cet article - Identifiez vous

Email Mot de passe  
Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
morallook