Elle divorce

Connexion

Les enfants exposés à la violence conjugale


Entretien avec Pascal Anger psychothérapeute familial et de couple.

Comment les enfants ressentent-ils cette violence ?
La violence commence souvent pendant la grossesse, cela a de nombreuses répercussions sur le fœtus. Plus tard, l’enfant peut assister à des scènes de violence ou les entendre ; plus grand, l’enfant peut tenter de s’interposer afin de protéger sa mère. Vivre dans un tel climat n’est pas sans incidence sur le développement de l’enfant, cela ce traduit fréquemment par un comportement violent à l’école, des conduites à risques voir des dépressions….Les violences conjugales ont un impact psychologique majeur sur l’enfant.
 
Quelles peuvent être les conséquences psychologiques liées à la violence conjugale pour l’enfant ?
L’enfant peut être pris dans un problème de loyauté. Il arrive parfois, que la mère utilise malgré elle, l’enfant comme d’un bouclier pour se protéger. L’enfant peut être pris entre deux feux avec d’un côté le besoin de protéger sa mère, et de l’autre l’envie et la peur de dénoncer les actes de son père avec la crainte qu’il soit emprisonné.
Le climat de violences conjugales met l’enfant dans un état de culpabilité énorme, il a besoin de se dégager de ça. En matière de violence conjugale, il n’y a pas une, mais trois victimes : le père, la mère et l’enfant. Il me semblerait utile de sensibiliser les femmes victimes de violences conjugales aux répercussions sur l’enfant et au repérage des troubles du développement visibles ou pas.

Comment aider ces enfants ?
II existe malheureusement très peu de structure adaptée, contrairement à la mère victime, l’enfant ne bénéficie pas de lieu d’écoute, ou d’un suivi psychologique. On le protège au sens ou on l’éloigne du lieu des violences, mais il n’y a pas toujours des mots mis sur ce qui se passe. Il serait important que l’enfant puisse identifier ses émotions notamment sa peur et sa colère. Pouvoir travailler avec lui la question du secret : Que puis-je dire aux autres de ma famille ?

Peut-on retirer l’autorité parentale à un auteur de violence conjugale ?
Oui dans des situations de violences très graves à l’égard de la mère et de l’enfant, mais le père peut bénéficier d’un droit de visite dans un lieu médiatisé en présence de tiers. Pour ma part il me semble important que l’homme auteur de violences conjugales reconnaisse les violences infligées à sa femme et à son enfant avant qu’il ne puisse retisser des liens, sinon l’enfant peut penser que tout est autorisé et que la loi n’existe pas.



A lire sur le même sujet



Aucun commentaire sur cet article

    Soyez le premier à donner votre avis sur cet article

Votre commentaire sur cet article - Identifiez vous

Email Mot de passe  
Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
psychologie