Elle divorce

Connexion

AJC : une Association qui lutte au quotidien contre la violence morale dans la vie privée.

par La rédaction


Contrairement à la violence morale sur le lieu de travail qui est maintenant sanctionnée par la loi, la violence morale dans la vie privée, beaucoup plus insidieuse mais tout aussi destructrice relève encore de l'impensable.
C'est pour éviter la banalisation de la violence morale et aider les victimes à sortir de l'isolement que l'AJC a été créée en 1999.

Historique
Jean-Claude, dit "Ji-Cé" se suicide, à l'âge de 38 ans, victime depuis des années de violence morale dans son couple. Pour faire face à ce drame, sa soeur décide de fonder une association avec une psychiatre très sensibilisée au phénomène.
Leurs objectifs : lutter contre cette atteinte à la dignité humaine et mettre tout en ?uvre afin d'obtenir une reconnaissance des préjudices subis.
Le nom s'impose très vite, non seulement comme un hommage à "JC" mais parce que cela forme le phonème de AGISSEZ.

Accompagner les victimes
- Donner la parole afin de briser le silence qui entoure le harcèlement moral.
- Reconnaître la souffrance et l'isolement dans lequel les confine l'agresseur, pour les aider à se reconstruire.

Conseiller et aider à l'élaboration des dossiers Etant donné le vide juridique actuel dans le cas de violence morale, pour obtenir un recours, il faut accumuler des preuves.
La constitution d'un dossier est primordiale pour entamer toutes démarches auprès de la police, des avocats, des associations.

Agir juridiquement
Défendre le droit à la dignité.
Promouvoir auprès des institutions concernées un projet de loi, ou trouver un moyen juridique de contrer la violence morale.

Pour en savoir plus :
http://www.ajc-violence.org
AJC B.P.134
78312 Maurepas Cedex
contact@ajc-violence.org

Renseignements :
Sur les permanences téléphoniques sur la boite vocale 01 30 51 48 56 / 01 30 57 58 63
Rendez-vous et groupes de paroles, inscription lors des permanences.



4 commentaires sur cet article

  • feklle 20.11.2014
    je sais plus comment faire seule eloigner de tout attaquer par les pere de mes enfants qui a ce jour n'on pas ete present pertuber perdu seule apres avoir tout abandonner apres avoir cette impression de ne pouvoir plus parler a personne que tout veule du mal, perdre confiance mais en meme temp avaoir envie de se battre etre perdu completement perdu.
  • zazacorle 19.10.2013
    bonjour,j'ai 34 ans et je suis séparée de mon mari depuis trois ans, comment vous expliquer en peu de mots le cauchemar que je vie au quotidien.voilà mon histoire, j'ai passée une partie de ma vie avec un homme que malheureusement je ne connaissais pas. nous, nous sommes mariés, avons eux deux magnifiques enfants mais je sentais bien que quelque chose n'allait pas ou bout d'un certain temps. lorsque notre fils aîné est naît, j'ai arrêtée mon activité pour pouvoir profiter de lui au maximum, de la 20 mois après nous avons eux notre petits dernière un véritable bonheur pour moi apparemment pas pour mon mari.mon mari était quelqu'un de très dirigiste, lorsqu'il voulait quelque chose il n'hésitait pas à me harceler tout les jours pour avoir ce qu''il voulait, tout les jours il se levait et jamais rien ne lui convenait, il avait ce don pour vous retourner le cerveau et pour vous faire culpabiliser de quelque chose que vous ne compreniez pas, mes deux derniers années passée avec lui ont été cauchemardesque, chantage à l'affectif, hurlement, humiliation etc......un jour j'ai eu le courage de dire stop!!!!! et de la le diable en lui a surgi.du jour au lendemain, alors que nous travaillons ensemble, il quitta femme, enfants, employées, mon mari est chirurgien dentiste et bien sur avant de partir il ne manqua pas de téléphoner à tout son répertoire ainsi qu''à une bonne partie de sa patientelle leurs disants des horreurs sur moi. je me sous retrouvais seule avec mes enfants sans travail, argent car il avait vidé les comptes avant de partir et m'avait desolidarisé de nos comptes mais aussi toute une population convainque que par ma faute monsieur le chirurgien dentiste était en grosse dépression, ruinait, trompait etc..... pendant que mon mari et sa mère étaient sur l'ile de la réunion tranquilles , moi je devais subvenir aux besoins de mes enfants, les protéger de toute cette folie. au bout d'un certain temps le jaf prononçait une ordonnance provisoire dans l'urgence, condamnant mon mari à voir nos enfants dans un centre de médiatisation et à me payer une pension alimentaire, malheureusement il ne respecta rien, ni visite, ni règlements de pension.j'ai toujours respectais la loi, protegeais mes enfants sans jamais salir leur père pour leurs équilibre malgré que celui-ci en trois ne leurs ai jamais souhaité anniversaires, noël, ni même téléphoner, alors que lui n'à eu de cesse que de me nuire par tout les moyens je site : diffamation, dépôts de plaintes, harcèlement, agression etc..... je ne peux tout vous dire mais comme monsieur a le bras long et qu'il use de tout les stratagèmes, il gagne à chaque fois du temps. j'ai ce sentiment de me retrouver seule contre tous et ma pensée est que : lorsque l'on dit que c'est toujours la crapule qui gagne, cela ne veut pas dire que la justice condamne les innocents mais que la crapule dotait de ses bras longs, ne manquant surtout pas d'argent et profitant de tout les stratagÈmes, en arrive À ses fins.
  • sainkhole 25.02.2012
    gabrielle les commentaires étant anonymes n'hésitez pas à "balancer" le nom de ce psychiatre... nous avons besoin de savoir... le sexologue ultra médiatisé qu'était gilbert tordjman a été enfin sur le tard epinglé pour tous les abus commus sur ses patientes... malheureusement on trouve bcp de pervers chez les psy et autres personnel soignant ou assistant sociaux : quoi de plus logique : ils trouvent là des victimes toutes prêtes sous la main... oui c'est horrible mais réagissons !!! et soyons vigilants sans tomber sans la paranoïa... nos émissions télé sont remplies de gens malsains dans la vie privée... les plus dangereux sont socialement hyper intégrés... courage !
  • gabriellele 30.04.2011
    j'ai été harcelée par mon ex compagnon psychiatre homme public reconnu,je n'ai pas porté plainte par peur qu'il ne me tue, il a juste été en garde à vu 2 jours. moi je suis toujours aussi mal, surtout quand je le vois à la tv prodiguer des bons conseils alors que je me sens détruite; que faire pour m'en sortir, qui peut m'aider, je n'ai que 58 ans

Votre commentaire sur cet article - Identifiez vous

Email Mot de passe  
Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
psychologie