Elle divorce

Connexion

Harcèlement moral : les victimes de l'amour ?

par O Rousseau


Qui n'a pas rêvé de conjuguer "amour avec toujours", à tel point que lorsque les premiers faux pas arrivent, on minimise, on attend en silence la fin de l'orage, on croit toujours au bonheur, puis un jour... bien des années après, le masque tombe, on prend conscience que l'on est victime du harcèlement de l'homme ou de la femme qui partage notre vie. Alors, que faire dans cette situation ?

 

Qu'est ce que le harcèlement moral ?
C'est une violence psychologique. Il ne s'agit pas de disputes ou de simples désaccords fréquents dans le quotidien d'un couple mais de la répétition d'actes, de comportements, de paroles qui tendent à humilier, déstabiliser, jusqu'à détruire l'autre.
Contrairement à la violence physique, le harcèlement moral ne laisse pas de traces visibles sur sa victime, il passe inaperçu aux yeux de l'entourage, il est de ce fait difficile à prouver.

 

Comment déceler le harcèlement moral ?
Vous pouvez mettre des années avant de vous rendre compte que vous vivez aux côtés d'un manipulateur tant sa personnalité est complexe et déroutante. C'est un être égocentrique, qui ne peut exister qu'en " cassant " l'autre. Il est capable de modifier radicalement son comportement comme s'il changeait de masque selon les personnes et les situations. Il fonctionne toujours selon le même procédé : Ainsi, pour vous séduire, il vous couvre de cadeaux, vous flatte, se montre très attentionné à votre égard. En société, il apparaît sympathique et cultivé. Vous passez d'agréables moments en sa compagnie jusqu'au moment où surgissent les premiers signes de harcèlement.
 

Sans raison, il vous accuse de tous les maux plus ou moins imaginaires, il déforme vos propos et retourne à son avantage toutes les situations. Le mensonge devient son arme favorite.
Vous avez du mal à comprendre, vous réagissez, vous le mettez face à ses contradictions.
Il nie, il n'accepte aucune remarque et se défend en disant : "  tu n'as rien compris, je n'ai jamais dit ça !... ", le plus souvent, il n'y a pas de témoin pour vous venir en aide.
La discussion, c'est peut-être la solution : en vain, vous essuyez encore menaces et insultes, aucune conversation constructive n'est possible.
S'installe alors la confusion dans votre esprit, vous doutez de vos capacités à appréhender les choses, vous culpabilisez, vous commencez à perdre pied.
 

C'est précisément l'effet recherché par le manipulateur.
 

Face à votre désarroi, il va sans doute se poser en victime pour obtenir votre compassion et s'engager à améliorer à l'avenir son comportement. Promesses non tenues : non seulement il multiplie les humiliations à votre égard mais en plus, il fait le vide dans vos relations par ses critiques et ses jugements car le manipulateur ne supporte pas la présence de personnes qui s'entendent bien.
Peu à peu, l'isolement s'installe, à qui confier votre détresse ? Qui pourra croire l'enfer que vous vivez ?

 

Quelles sont les conséquences de cette situation sur votre vie ?
La manipulation psychologique a un effet dévastateur sur la victime. C'est un mal qui vous détruit et qui écrase votre personnalité.
Vous vivez dans état de stress et de peur permanent. Complètement soumise à votre bourreau, vous renoncez à toute prise de décision par crainte des représailles et la confiance en vous s'étiole chaque jour un peu plus.
Le psychisme n'est pas seul altéré, le corps réagit aussi et des maladies plus ou moins graves peuvent vous atteindre : troubles digestifs, maladies de peau, insomnies, problèmes de concentration, pertes de mémoire.
Au moment où vous démasquerez le harceleur, les sentiments de honte et de culpabilité  s'amplifieront.

 

Quelle attitude choisir ?
- Vous pouvez choisir de continuer cette vie en acceptant la domination de l'autre, imaginer un plan de riposte pour répondre aux attaques de votre harceleur. Vous aurez dans ce cas besoin de beaucoup de courage.


- Mais la meilleure solution pour votre avenir c'est de sortir au plus vite de cette relation impossible.


Il faut savoir que la séparation ne se fera pas dans la sérénité : pour le harceleur, c'est un échec et il ne supportera pas de laisser échapper sa proie sans réagir.

Soyez prête à vous battre, ne vous laissez pas attendrir par de nouvelles promesses. Ne croyez pas à ses intentions de divorcer à l'amiable, soyez sûre qu'il se battra pour vous nuire et récupérer un maximum de biens.

 

Quelques conseils pour aborder au mieux le divorce :
- Choisissez un avocat. 
- Rassemblez toutes les preuves et constituez un dossier suffisamment étoffé, il servira dans vos futures démarches.
- Notez tous les actes du harceleur, les menaces que vous subissez.
- Recueillez des témoignages de parents, amis, voisins, collègues de travail.
- Enregistrez les menaces, les injures, le chantage et faites-les écouter à votre avocat.
- Présentez éventuellement vos arrêts maladie.
- Conservez l'original de tous vos courriers.
- Faites-vous aider par des médecins, des psychologues.
- Confiez vos états d'âme aux proches en qui vous avez confiance.

 

N'hésitez pas à témoigner : parler, c'est agir, pour qu'enfin soit reconnu et puni par la loi le harcèlement moral.

 


 



47 commentaires sur cet article

  • christelinele 18.12.2016
    bonjour,

    ma situation a commencé quand mon mari est devenu artisan il y a trois ans disons q'il a pris la grosse tête, moi je ne travaille pas j'élève notre fille. il a commencé par des insultes, comme quoi je ne faisais rien de ma journée, que je devais le travail alors que je suis bipolais et depressive reconnue par la mdph.
    ma fille est autiste mais il ne lui fait jamais de bisous en gros il ne dois pas l'aimer.
    le plus dur à supporter c'est qu'il faut que ce soit prèe pour manger laver ses vêtements de travail au plus vite puisque je ne fais rien de mes journées je m'occupe de l'orientation de ma fille de 14 ans et çà c'est pas évident.
    je travaillais à la caf et j'ai du démissionner et maintenant il me demande de faire des ménages, il gagne assez d'argent pour deux mois, il m'a retiré la carte bleur ne me donne pas de liquide me dit que j'ai besoin de rien, je ne peux pas divorcer car j'ai peur avec ma fille autiste et il m'a menacée de me casser si je le faisait
    je perdrais tout puisque pouur lui je ne suis rien
    il a mis tout le monde contre moi j'ai fait un séjour en hôpital psychiatrique, il m'a dit qu'il en avait marre de vivre avec une bipolaire là on ne fete pas noel et c'est très dur pour ma fille
    mes parents ne s'en mêle pas il ne save pas qui croire là c'est grave je vous appelle au secours car là j'ai peur je m'enferme dans la chambre je sors rien que pour faire les courses et c'est tout.
    aidez moi svp
    je suis juste bipolaire mais pas folle lui m'appelle la tarée.
    ma fille deteste son pere mais ne comprends pas c normal il ne veux pas que j'aille voir un psy il veut pas me donner les sous
    il me donne tant et ctout
    voilà mon histoire
    désolé pour la longueur mais je ne sais pas quoi faire
    j'ai peur de lui et il ma deja frapée
  • christine63le 03.05.2016
    message 1
    bonjour,

    sur le conseil de mes parents qui ont remarqué ma détresse morale et l'emprise de mon ex conjoint sur ma vie je me suis retrouvée ce matin à regarder les listes d’association dans ma ville pour les femmes dans mon cas (et toujours pas trouvé).
    mon ex conjoint et moi avons une petite fille de 19 mois et en lisant votre texte sur le harcèlement moral mes larmes sont montées sans que je les contrôle comme si quelqu'un venait d'expliquer mon histoire. je me suis retrouvé totalement dans vos propos et c'est très troublant.
    mon ex a commencé le harcèlement des qu'on a vécu ensemble et que je me suis retrouvé enceinte de mon bébé. il n'avait de cesse de vouloir me faire vendre mon appartement pour pouvoir lui en bénéficier il m'expliquait que ça pourrait pas durer entre nous car j'avais tout voiture (que je ne pouvais plus conduire ni avoir car c’était lui qui s’en servait), appartement et lui avait rien et qu'il se sentait pas être de la famille. il se mettait à boire et à m'insulter et regretter une fois l'alcool dissiper. ayant déjà eu un grand garçon que j'ai élevé seule car le papa était partit je ne voulais pas reproduire ce schéma et il le savait.... il m'a coupé de tout le monde amis, famille, m’empêchait de m’acheter quoi que ce soit car c’est lui qui ramener l'argent et que moi j'avais déjà tout et lui rien... a chaque conversation partagé avec lui mes propos étaient sans cesse déformé il se posait en victime face à moi, nous ne pouvions plus parler je n’osais plus ouvrir la bouche chez moi de peur de le froisser. il s’imposait sans cesse à moi je ne devais en aucun cas prendre une décision sinon c’était l’inverse qui se produisait. j’ai reçu de nombreuses fois toutes sa famille à mon domicile afin qu’il se sente mieux en pensant que loin des siens pouvait jouer mais quand on faisait les courses il fallait du grand luxe pour sa famille et on passer le reste du mois a rien avoir sur notre table car il avait déjà trop dépensé… mais pas assez pour qu’il s’achète un gros scooter à crédit quitte à ne plus manger….
    une grossesse vécu très mal... une fois mon bébé arrivé au monde il m’a refait la scène du : je suis pas chez moi ce n’est pas vous ma famille tu ne partages pas ce qui est à toi… il ne s’est jamais occupé de notre bébé il était préoccupé par ces promenade pour lui rien à faire qu’il y est le biberon le bain le coucher il n’a participé en rien ce qui m’a choqué…
    quand la puce avait à peine 4 mois il a décidé de partir, usé et épuisé je ne l’ai pas retenu (j’aurais toujours cette image ou il part et ma puce dort dans mes bras et là il se tourne vers moi en disant : je ne vais pas la réveiller fais lui une bise au réveil)… il partait à cahors soit 500 km de l’auvergne et ne savais pas quand il reviendrait voir sa fille !!! il me fait un courrier pour la caf disant qu’il me laisse ma fille avec la garde exclusive et définitive.
    mes parents m’ont recueilli avec mes deux enfants totalement ruiné et détruite financièrement et mentalement. ils m’ont épaulé et ont tout fait pour que je me reconstruise et que mes enfants aient une vie « normal » entouré d’une faille aimante, eux mes parents à qui j’avais tourné le dos …. je me dégoute et me dis que je dois pas être assez intelligente pour avoir vu tout cela et n’avoir pas réagit
    comment est-ce possible ?
  • christine63le 03.05.2016
    message 2
    le harcèlement téléphonique et sms a commencé dès son départ comme s’il regretté directement une fois la porte franchit il était heureux d’être partit mais voulais avoir une famille ailleurs il m’a expliqué qu’il voulait venir dormir à la maison dans mon lit quand il reviendrait voir notre enfant qu’on aille se promener que j’aille le chercher à la gare quand il me le dira et indiquera, qu’on soit une famille à chaque visite comme il disait. je n’ai pas voulu accepte cela ce qui m’a valu une guerre froide… il revenait sur tout, se portait en victime, à même expliqué à son avocate que je l’avais forcé à écrire à la caf qu’il ne savait pas ce qu’il écrivait, qu’il était manipulé …
    au milieu de cette bataille d’avocat il se décide à venir voir la puce mi-aout soit 7 mois après son départ… de cette visite le seul but à essayer de me reconquérir et de me mettre dans sa poche belle manœuvre j’ai cru qu’il avait changé, qu’il avait muri mais il n’a pas fallu très longtemps dans son discours pours se rendre compte que c’était faux en effet : il voulait revenir mais me disait que lui n’avais toujours rien qu’il voulait s’acheter une voiture qu’il avait du tout s’acheter en partant de chez moi car lui avait rien et qu’ il voulait tout avoir…. mon moral en a repris un coup moi qui avais cru que…
    malgré tout cela, nous avions réussi à nous mettre d’accord sur des droits de visite à sa fille une fois par mois, j’étais soulagé de savoir que la bataille allais finir on devait donc chacun de notre côté appelez nos avocats pour leur indiquer que l’on c’était mis d’accord sur la modalité du jugement et qu’on ferait cela à l’amiable. mais rien n’est aussi simple….
    une fois repartit il a effectivement contacté son avocate certes mais sans me prévenir la mandaté de réclamer un samedi sur deux de droit de visite et pour manipuler le juge à lâcher son travail à cahors et tout ce qu’il avait là-bas pour revenir en foyer social en auvergne (là où je vie) pour avoir ce droit !
    etant usé et épuisé j’ai accepté la demande et le jugement a été prononcé….
  • christine63le 03.05.2016
    message 3
    depuis ce jugement rien ne se passe normalement, il me met de la pression à chaque visite à sa fille pour un oui un non, me fais des reproches sans arrêt non pas sur notre fille ou son éducation loin de là, la dessus il n’a jamais rien dis mais sur moi ce que je fais ce que je mets….
    je reçois des sms en semaine me disant je veux voir ma fille aujourd hui ou demain ! je veux venir avec ma famille chez toi ! je veux et j’exige de la voir dehors ! etc…. il s’impose sans arrêt a moi et intervient tout le temps dans ma vie, je n’arrive même plus à me projeter à voir l’horizon à avoir des projets.
    voulant le bien de ma fille et à chaque fois ne pensant qu’à elle je me dis allez christine fais des efforts pour ta puce pour que ça se passe bien entre ces parents, voyant que j’ai cette faiblesse il fonce et moi subit….
    il a voulu venir une fois avec son papa, une fois avec son frère, belle-sœur, neveu, nièce et me voilà chez moi à recevoir tout le monde afin que ma fille puisse les connaitre et lui a proposé à boire comme s’il était chez lui….
    il a voulu voir la puce à l’extérieur au bout de deux samedis passé dehors il ne veut plus et veut la revoir sous mon toit ….
    la dernière en date a était, pour le baptême de ma fille, normalement un évènement heureux et devenu un cauchemar …. en effet au mois de novembre mon ex conjoint me fait un courrier pour que je prépare le baptême de notre fille. sur ce fait toute heureuse le 15 novembre je vais demander la baptême de ma fille j indique donc mes vœux à la paroisse pour une date et une église (que j’indique au papa). je reçois un coup de téléphone vers les 20h le 25/05/2016 m indiquant que tout est acceptez et que le baptême aura bien lieu le 21/05/2016. j appel donc le papa dès le 27 pour lui confirmer la date, tout se passe bien au téléphone il me dit que ça fait court mais que jeudi il me rappel pour me dire combien ils seront. jeudi aucune réponse, vendredi aucune réponse, samedi soir vers les 21h je reçois un sms disant que non c’est trop court et que je dois fournir le numéro de monsieur le curé que ça va pas la date !!! toute désemparé et perdue lundi je vais voir mes parents confient mon bébé à mon papa et files à la paroisse épauler de ma maman on attend monsieur le curé dans un bureau et là mon sang ne fais qu’un tour j’entends dans le couloir la voix du papa de ma fille…. il avait pris rendez-vous par téléphone vendredi et me demande le numéro le samedi ??!!
    je m’entretiens donc avec monsieur le curé avec sms et appel à l’appui de tout ce que je dis et nous décidons de maintenir cette date, avec comme demande de la part de monsieur le curé d’en avertir son papa que la date était maintenue, hier j’ai envoyé le sms de confirmation, je ne sais pas ce qu’il va se passer, je tremble déjà de penser à samedi, j’ai peur je suis perdue j’ai besoin d’aide et ne trouve personne à qui tout expliquer j’ai besoin de votre aide je suis en auvergne dans le puy de dôme à cournon.
  • didale 02.05.2016
    bonjour,

    pour mon histoire j'ai rencontré mon conjoint quand j'avais 17 ans, nous sommes resté ensemble 14 ans, et avons eu 2 enfants.
    depuis le début il m'a manipulé malgré son jeune âge.
    nous sommes d'origines différente du coup la sienne est la meilleur donc j'ai eu droit pendant toutes ces années "ta salle race", il m'a isolée , ma famille n'est pas assez bien et mes amies sont "des dévergondées".
    au début j'étais aveuglé par l'amour alors je pensais que tout ce qu'il faisait c'été par amour ensuite il m'a trompé une fois puis deux (que je pardonnais car il me faisait pleins de promesse)... mais c'était ma faute car je prenais pas assez soins de lui ou que je faisais pas assez à la maison... puis mon boulot et mes collègues sont devenu pour lui une source de dispute pour lui j'assumer pas comme il le fallait ma place de "femme" et que je devais démissionner pour bien remplir cette mission. et la l'enfer commença... dispute sur dispute mais je ne le laissais plus gagner ensuite j'ai renouer avec mes amies que j'avais "abandonné" pour lui auparavant donc une nouvelle source de conflit. des conflits rempli d'insulte de menace, de rabaissement quotidienne... auquel je n'avait pas intérêt a répliquer, mais un jour je l'ai fait et là il a passé le cap de la violence verbale (crachat et violence physique)... il y a un an et demi j'ai décidé de plus vivre dans ces conditions je lui ai demandé de partir ce qu'il a fait mais le harcèlement n'a jamais cessé ni la violence verbale ni la violence physique tout c'est amplifié.. puis est arrivé le chantage financier et celui de pas prendre les enfants pour pas que je fasse ma vie! mon enfer après un an et demi n'est toujours pas fini. malgré la décision du juge concernant la pension alimentaire et le temps de garde de chaque parent qu'il ne veut en aucun cas respecter (pour la garde un week-end sur deux car pour la pension il aura pas le choix)...
    comme son harcèlements ne suffit pas sur moi pour exercer son pouvoir régalien, il harcèle aussi ma famille qui me soutenais et me rendait des services pour les enfants,mais pour plus supporter sa pression ils m'ont tournés le dos et m'abandonne a mon propre sort... ce qui me fait tenir à l'heure d'aujourd'hui c'est mes enfants qui me disent" on comprends pas maman pourquoi tu souffres autant tu le mérites pas" et aussi que d'autre personne souffre beaucoup plus que moi que ce soit de la maladie de la famine ou autre..
    grâce à dieu, moi et mes enfants nous avons la santé , un toit et de quoi se nourrir.
    j'espère que ça n'a pas été trop long, ne baissons pas les bras tant qu'il y a de la vie , il y a de l'espoir!
voir les 47 commentaires

Votre commentaire sur cet article - Identifiez vous

Email Mot de passe  
Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
psychologie