Elle divorce

Connexion

Réparer l'image de soi, la sophrologie peut vous y aider

par Brigitte Engammare


La séparation est toujours une cassure, l'ablation d'une partie de soi-même. Elle fait revivre les précédentes ruptures. Conséquemment, certaines pathologies peuvent survenir. Le corps se souvient alors, une partie de nous-même nous fait mal. Il est fréquent de voir apparaître des somatisations (cervicalgies, tendinites, lombalgies) à l'issue d'une séparation. Les femmes en situation de détresse se sentent souvent étouffées moralement par les soucis ou le conjoint, l'oppression, l'angoisse et la sensation de suffocation bloquent les voies respiratoires. Le corps est en harmonie avec l'esprit : dans le mal-être.
Le travail en sophrologie sera axé sur l'inversion des tendances à accepter d'être mal, pour accepter enfin d'être bien « en étant bien ». L'harmonie entre le corps et l'esprit sera enfin dans le positif.


Comment la sophrologie agit-elle ?
A l'issue d'un travail de relaxation, la conscience débarrassée de tout ce qui l'encombre peut alors programmer une approche positive de la vie et de l'avenir. Libéré de toutes crispations, le corps relaxé rend l'esprit serein. Il est alors aisé d'induire une image positive simple, la visualisation d'un petit bonheur de la vie quotidienne sur lequel on va cristalliser le travail. Petit à petit, l'approche globale de la vie se modifie. Le pratiquant apprend à reconnaître ces moments de joie qui répétés seront à la source du bonheur retrouvé. C'est ce temps d'arrêt sur les valeurs positives de la vie que l'on va renforcer au lieu de machinalement les laisser passer sans en avoir conscience, pour en regretter l'absence au moment où ils sont perdus.


C'est un outil merveilleux pour permettre aux personnes, dévalorisées par un manque d'amour, de se reconstruire en tant qu'individus et en tant que femmes. Rapidement, par la pratique régulière vous retrouverez envies, projets, joie de vivre et la vision de votre entourage se modifiera. Plus éclatante, vous attirerez les amitiés, le regard d'autrui sera à nouveau valorisant. Les difficultés réelles ne prendront plus une ampleur démesurée et les désaccords seront relativisés. Nous ne pouvons agir sur autrui, nous souffrons des conflits, nous pouvons grâce à la sophrologie les désamorcer et les voir autrement.


Comment s'effectue la séance ?
La durée est d'une heure et décomposées en trois parties :
- un temps d'échange où le patient expose ses souhaits de travail et son état du moment, ce qui permet au sophrologue de choisir l'orientation de la séance.
- la séance technique proprement dite,
- puis le rendu où le patient expose les sensations éprouvées et en enregistre ainsi les bienfaits pour pouvoir les retrouver dans son travail à la maison.


L'origine de la sophrologie
Mise au point par le neuropsychiatre d'origine colombienne Alfonso Caycedo, la sophrologie est un travail sur la conscience. Elle puise également ses sources dans le yoga et le zen. Il existe un protocole de techniques bien définies adaptées aux cas particuliers, proposant un travail structuré et codifié.


Les résultats sont très rapides
Par les exercices de respiration spécifiques, vous maîtriserez vos émotions et réapprendrez à retrouver le souffle de la vie
Le travail de base est la respiration, la relaxation puis la programmation mentale.
Le but recherché étant l'autonomisation, un nombre peu important de séances vous sera nécessaire pour continuer seule votre travail. Vous rechercherez dans votre vie quotidienne les moments de détente pour pratiquer vos instants sophrologie et avancer rapidement dans le travail. Pas besoin de temps ni d'espace particulier, pratiquez en tenue de ville à la pause bureau ou le soir dans votre lit. La moyenne se situe entre six et quinze séances, vous arrêtez en accord avec le sophrologue quand vous pensez avoir les moyens de continuer seule à vous faire du bien, à voir la vie telle qu'elle est : pleine de moments


Brigitte Engammare
Sophrologue

>> Consulter son parcours



A lire sur le même sujet

     


Aucun commentaire sur cet article

    Soyez le premier à donner votre avis sur cet article

Votre commentaire sur cet article - Identifiez vous

Email Mot de passe  
Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
psychologie