Elle divorce

Connexion

Journée de la Femme

par Constance Desprez

Comment s'y prenaient nos ancêtres les gauloises pour ne pas tomber enceinte ?

Qui a inventé le premier stérilet ?

Quand a été instituée la première loi sur le divorce ?

Quand avons-nous eu le droit de vote ?

Quand les femmes ont- elles eu légalement le droit d'exercer une activité professionnelle sans le consentement de leur mari ?
 

Vérifiez vos connaissances et retracez les grandes étapes qui ont marqué la libération de la femme en France.


Chez nos ancêtres les gaulois

Le mariage impliquait un contrat qui faisait de la femme, au moins au niveau de la fortune l'égale et l'associée à part entière de l'homme. Les gaulois avaient déjà une notion très égalitaire du couple !


Au Moyen-Age 

Trois cas précis autorisent le divorce après une enquête de moralité réalisée par un prêtre ainsi qu'une audition de témoin : La stérilité ou l'impuissance, la consanguinité remontant au 7ème degré de parenté, l'ordination future de l'un des conjoints (de nombreuses femmes sont contraintes d'entrer au couvent afin de permettre l'organisation de nouvelles alliances).

Le seul moyen de contraception connu à l'époque :   pour ne pas tomber enceinte la femme doit cracher trois fois dans la bouche d'une grenouille !


Au XVI ème siècle

Le mariage est indissoluble.

Du coté des contraceptifs, la femme doit porter à l'orteil gauche un étui contenant un foie de chat ou bien des testicules de chat sur le nombril : Tout cela est encore assez archaïque !


Avec le XVIII ème siècle libertin

L'usage du préservatif se généralise dans la  haute société.

Casanova fait fabriquer à Genève de petites boules d'or qui glissées dans le vagin sont censées empêcher la fécondation. Le premier stérilet serait-il né ?


20 Septembre 1792 

Première Loi sur le divorce

La conception révolutionnaire part du principe que le mariage n'est qu'un contrat civil et autorise en conséquence le divorce : «  La faculté de divorcer résulte de la liberté individuelle dont un engagement indissoluble serait la perte »


1804 

Le Code Civil consacre l'incapacité juridique de la femme mariée, celle ci est tenue au devoir d'obéissance à son mari !


De 1816 à 1884

Le divorce selon les gouvernements est interdit puis rétablit en 1884 par la Loi Naquet.

 

1938

Réforme du régime matrimonial avec la suppression de l'incapacité juridique : la femme n'est plus tenue au devoir d'obéissance mais reste sous la coupe de son mari. L'époux conserve l'autorité parentale, le choix de la résidence, et peut refuser à sa femme d'exercer une profession.


1945 

Le droit de vote est accordé aux femmes


1955 

Le premier contraceptif hormonal voit le jour, mais il faut attendre la Loi de Neuwirth de 1967 pour légaliser l'utilisation de la pilule, les décrets d'application tardent à sortir et ce n'est qu'en 1969 que la  pilule est finalement commercialisée.

Les femmes vont désormais pouvoir maîtriser leur fécondité.


1965 

La femme mariée peut exercer une activité professionnelle sans le consentement de son mari et ouvrir un compte en banque sans son autorisation.


4 Juin 1970 

L'autorité parentale devient conjointe, les époux assurent ensemble la direction de la famille.


11 juillet 1975

La loi introduit le divorce par consentement mutuel ainsi que le divorce par demande accepté, avant cette date seul le divorce pour faute était possible.


1 Janvier 2005

La nouvelle loi visant à dédramatiser et à pacifier les procédures de divorce est mise en application.

Merci à Emilie Devienne qui, à travers son livre  « Qui garde le chien ? » transmet ses connaissances à la fois historique, pratique et humoristique. Abordant les aspects psychologiques, sociologiques et juridiques de façon positive, elle insuffle un vent de bonheur permanent à ses lecteurs.
 



Aucun commentaire sur cet article

    Soyez le premier à donner votre avis sur cet article

Votre commentaire sur cet article - Identifiez vous

Email Mot de passe  
Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
accueil