Elle divorce

Connexion

 

Le témoignage d'Estelle

Mon compagnon m’a quittée il y a près d’un an. Il m’a dit qu’il n’était plus amoureux, qu’il n’avait rien de fondamental à me reprocher mais qu’il trouvait que nous n’étions pas assez heureux ensemble. Nous  avons une petite fille de 2 ans ½. Moi je l’aime encore profondément et j’aimais la famille que nous formions tous les trois. J’ai d’abord espéré qu’il se rende compte de son erreur et revienne. Mais le temps a  passé et il n’est pas revenu. Pire il a rencontré quelqu’un deux mois après, avec qui il est toujours et avec qui il semble heureux. Je souffre le martyr depuis ce jour. Je souffre tant de le savoir avec une  autre, qu’il ait pu m’oublier si vite, oublier tous les bons moments que nous avions passés ensemble. Je pense sans arrêt à lui et à tout ce qu’on a vécu. Le présent me fait mal et l’avenir tellement peur et  pas envie. J’essaye de sortir et de voir des amis. Mais je n’ai plus goût à rien. Comme le dit le proverbe, un être vous manque et tout est dépeuplé. C’est vraiment cela que je ressens. Plus rien ni personne ne me plait. J’ai tenté de rencontrer d’autres hommes, mais quelle déception. J’ai la conviction que je ne rencontrerai personne qui l’égale.

Cependant, le plus douloureux dans ma situation c’est que ma petite fille fréquente sa bonne femme et qu’elle m’en parle. Je suis le témoin de leur couple et du fait qu’elle s’occupe de mon enfant. Elle a ce qui m’est le plus cher. C’est insupportable. Ce qui l’est aussi, c’est l’échec : une famille brisée. Depuis toujours je rêvais de fonder une famille, d’avoir des enfants. C’était vraiment mon objectif dans la vie. J’ai espéré cela pendant 34 ans et j’ai à peine pu en profiter pendant deux ans. Quel gâchis. C’est pourquoi je suis si désemparée. Je vis enfin avec le sentiment douloureux qu’on m’a arraché mon enfant.
Bien sûr je le vois toujours la moitié du temps mais c’est vivre des séparations perpétuelles et ça ce n’est pas une vie.

Je me dis que si un jour je reformais un couple, voire une famille, je n’aurais jamais ma fille à temps complet et que cet homme ne sera pas son père mais surtout que je vais devoir subir jusqu’à la fin de mes  jours le fait de savoir mon ex avec une autre et que ma fille fasse partie d’une autre famille. En bref, je ne parviens pas à accepter cette séparation et à vivre cette jalousie. Merci pour votre soutien et témoignages analogues.


Estelle (ref 01-09-10)


 

 

Réagissez à ce témoignage : entrenous@elledivorce.com

 

 

 

 

 


 
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
accueil