Elle divorce

Connexion





Le témoignage de Ro

Bonjour,
Je m'appelle Ro, j'ai 51 ans et après 32 ans de mariage, j'ai décidé de demander le divorce, après toutes ces années
De grande solitude, de souffrances psychologiques et physiques. Un mari jaloux, égocentrique qui m'a humilié, trompé, harcelé, Battu, j'ai tout accepté par amour. Mais un jour j'ai ouvert les yeux et me suis dis STOP, çà suffit, je vais en crever.
Il m'a fallu tout ce temps pour prendre cette décision. Une vie aisée, gâté par mon mari (oui très paradoxal) deux enfants merveilleux.
Je suis séparée de mon mari depuis le mois de Juin et j' avoue que je me sens beaucoup mieux (je dors mieux, je respire, je vis) je n' ai aucun reproche le soir quand je rentre du travail, aucune remarque désobligeante, etc.... Je n'ai plus peur. 
Au début je voulais simplement partir de la maison sans rien, je voulais la paix. Mes enfants s'y sont opposés et idem pour mon avocate. Une proposition de partage a été établie (Nous sommes propriétaires conjointement d' une maison (domicile conjugal) et d'un appartement dans lequel il vit depuis notre séparation (à 72 kms de distance) , nous sommes mariés sous le régime de la communauté). Nous avions décidé d'alterner les domiciles, la semaine je réside au domicile conjugal et le week end c'est lui, ces parents habitent en dessous.
Mon mari a reçu la requête et depuis c'est la guerre, alors que je souhaitais que cela se passe le plus intelligemment et paisiblement possible
. Il ne veut plus me parler. 
Il a ,je pense, souffert de ma décision, et n'a pas compris , en fait il la refusait (tout était acquis pour lui).
Depuis il a rencontré quelqu'un, Il essaie de monter, sans succès, nos enfants contre moi Le week end ,je ne sais plus où aller étant donné qu'il vit dans nos deux maisons (vendredi soir jusqu'au samedi am dans notre domicile conjugal et le temps restant dans l'appartement), il décide et moi je squatte chez mes amies ou famille.
Mon avocate m'a dit que je ne pouvais rien faire avant la conciliation qui interviendra fin janvier.
Aujourd'hui j'ai peur pour cette conciliation. Que va t il faire, que va t il dire pour m'empêcher de divorcer, et que va être ma vie après, même si je ne regrette rien (j'ai la chance d'avoir des enfants merveilleux qui me comprennent et me suivent dans ma démarche, eux savent bien pourquoi) Lui continue à vivre sa vie comme il l'entend et comme il l'a toujours fait et moi je suis toujours suspendue à son bon vouloir.
Que faire ?
Merci pour votre aide.
Ro (ref 21-12-06)




Réagissez à ce témoignage : entrenous@elledivorce.com
















 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
accueil