Elle divorce

Connexion




Le témoignage de Christine

Bonjour à tous, c'est un appel à l'aide que je passe. J'ai 34 ans, je suis mariée depuis 11 ans et mon mari m'a dit il y a quelques semaines qu'il ne voulait plus vivre avec moi. Il a littéralement explosé et m'a balancé en plein visage toutes ses rancoeurs accumulées depuis ces années. Pour répondre ses mots "il a morflé pendant toutes ces années". Il s'ennuie avec moi : pas de passion commune, pas de projet, pas assez de vie intime, je l'ai coupé de ses amis, je ne suis pas assez ambitieuse... bref la liste n'est pas exhaustive. J'ai tout encaissé et je me suis demandé comment je pouvais encore tenir debout. Ses mots ont été extrêmement violents. Pour le moment, il vit à la maison physiquement mais fait tout pour m'éviter, je suis transparente et il a du mal à supporter son fils de 10 ans qu'il adore pourtant je le sais. Il a arrêté de fumer il y a quelques semaines, ce qui n'arrange rien je pense. Il a dit à ses parents qu'il voulait partir. Il me laisserait la garde de notre fils, même pas de garde alternée. Il veut être heureux avec quelqu'un d'autre parce qu'il pense qu'avec moi ça n'est pas possible. Il veut se débarrasser et reprendre sa liberté, son insouciance. Je suis anéantie, tant sur le plan émotionnel que physique. Je n'ai malheureusement pas de famille ni d'amies à qui je pourrais en parler. Comment peut-il nous abandonner, comme ça, en balayant tout d'un coup pour espérer rencontrer quelqu'un d'autre ? Il souhaite vendre notre maison, partager en 2 et que chacun reparte de son côté. Trop facile de me laisser avec un pré-ado dans un logement social (si j'en obtient un ou sinon c'est la rue) où je n'arriverai pas à joindre les deux bouts. La situation est intolérable au quotidien. Je prends des calmants pour apaiser mes angoisses et ma pulsion de mort. Je ne sais pas combien de temps je vais tenir comme ça. Il me dit que je ne peux rien faire, il prend le temps de bien réfléchir. Je n'ai évidemment pas le droit de le toucher ni même de le froler. Ses parents ont essayé de lui faire entendre raison, peine perdue. Je pense qu'il fait sa crise de quarantaine et qu'il ne raisonne plus correctement. Que puis-je faire pour ne pas devenir folle ?
Christine (ref 13-06-07)




Réagissez à ce témoignage : entrenous@elledivorce.com






 



 La réponse de Sophie

 

Chere Christine , je suis hélas dans la même situation que vous avec trois enfants à charge dont duex étudiants et une ado.Mon mari m'a annoncé son intention de divorcer le 10 juin lendemain de l'anniversaire de notre fils aine.Ces raisons ressemble d'assez prés à celles que vous invoquez.La vie à la maison ressemble à la votre .Je me bats actuellement pour trouver du travail car depuis 21 ans je ne me suis occupe que des enfants et de lui .C'est évidemment trés dur de voir son univers s'ecrouler mais faite vous violence aller un psy consulter dés que possible un avocat qui vous expliquera vos droits et les obligations de votre mari à votre égard et à votre fils.comme la loi m'y autorise j'ai décidé de refusé le divorce ainsi je pense mettre mes enfants à l'abri pendant au moins 2 ans.Moi aussi j'aime mon époux mais je n'accepterai jamains qu'il m'impose un choix qui me révolte alors je me bats
Sophie (24-07-07)

.......................................................................................................................................................


 


 

 

 La réponse de Jean Marc Boizard

Bonjour, 
vous traversez le pire moment du divorce: celui où vos certitudes s'écroulent c'est le moment de prendre enfin votre vie en main, de décider seule ce que vous allez faire, et ce pas est sans doute angoissant, mais il faut comprendre que votre dépendance par rapport à lui vous coûte aujourd'hui le sentiment inexact que vous serez perdue votre dépendance fait que vous avez mal, que le sevrage est difficile, et que vous êtes totalement dépourvue de confiance en vous prendre des calmants ne fait que vous priver un peu plus de la force de réagir et de toute fierté c'est par la confiance en vous que vous arriverez à reconstruire votre vie il y a un diagnostic à faire : l'homme qui partageait votre vie n'était pas celui que vous rêviez, et le réveil n'est pas facile cependant, vous n'avez aucune culpabilité dans la situation, ce n'était pas le bon, c'est tout : il faut un peu d'humilité aussi pour accepter cela faites vous aider par des professionnels, vous ne me paraissez plus en état de vous aider seule, et il n'y a pas de honte à demander de l'aide ainsi, votre Avocat vous permettra de poser rapidement les premières pierres de votre nouvelle vie, et vous aidera à prendre seule enfin les décisions qui vous concernent, votre psychologue vous aidera à vous reprendre en main, à vous reposer, à prendre votre temps, à vous reconstruire plus vite vous tournerez la page, moins les efforts vains pour le faire revenir vous coûteront d'énergie votre enfant a besoin d'une maman forte, confiante en l'avenir, sûre d'elle vous arriverez à joindre les deux bouts, vous vous passerez de lui, déjà il ne vous intoxique plus avec ses cigarettes, bientôt vous allez le jeter dehors, c'est lui qui ne va plus vous reconnaître, et en plus, son avis ne compte plus,vous voyez, il y a déjà du positif !
Cordialement,
Jean Marc Boizard, Avocat (18-06-07)



.......................................................................................................................................................






La réponse de Val

 

Soit courageuse, pense à toi, à ton fils. vis pour toi. fais toi plaisir, cherche il y a bien des choses qui pourraient un peu te remonter le moral , même quelques minutes, ne baisse pas les bras. j 'ai 38 ans , la semaine dernière c'était les 12 ans de mariage (19 ans de vie commune sinon ), 3 enfants : 11, 8, et bientôt 4 ans. lors de notre départ en février au mexique (seulement tous les deux ) mon mari voulait que je lui pose des questions .... c'est vrai que depuis 6 mois il était chiant, irritable, impatient, silencieux, imbuvable, je mettais ça sur le compte du boulot , c'est vrai qu'il bosse beaucoup, avec des déplacements, qu'il a du stress car des responsabilités, qu'en septembre sa mère est morte - pas de bons rapports avec - etc.... mais non en fait il avait une maitresse depuis octobre..... une collegue de travail à paris. il me dit ca dans le train pour paris.... tout s'écroule. lui si honnête, si droit, si fidèle - en amitié et autres... - si sincère. quel ouragan. autant dire que j'ai passé mes vacances à pleurer, a essayer de comprendre, à me remettre en cause et en question ; mais non il me disait que j'étais une bonne mère, une femme intelligente, jolie... alors pourquoi ? il ne sait pas hormis qu'elle lui plait; qu'il est attiré ( je parle au présent car il me l'a encore dit il y 8 jours... ) qu'elle l'a ébranlé... mais que tout est fini ; qu'il faut lui pardonner, ce que j'ai fait , et qu'il faut qu'on réessaie . dur, dur , moi qui ai des principes, qui suis honnête, très fidèle , droite ..... dur d'avaler qu'il a menti pendant des mois, qu'il m'a trahie, qu'il m'a blessée, qu'il m'a salie, qu'il nous a oubliés les enfants et moi,qu'il ne nous a pas respectés... l'horreur, quoi... et en mai il m'annonce qu'en mars il a recouché avec elle mais que maintenant la page est tournée..... 2ème séisme. la confiance n'est plus là vraiment plus, pourtant je l'aime encore et toujours , mais lui ? et pour finir il a 20 jours il a voulu la revoir en prive ( c'est en fouillant , eh oui, voila ou mènent les mensonges d' un infidèle...) et elle a refusé . je suis toujours debout. si faible et si forte à la fois. tout ça pour te montrer que tout est possible. qu'il y a toujours pire et toujours mieux.... relativise. attends, c'est ce que je fais depuis août l'année dernière ( sa mère très malade et lui a commencé à aller mal ) laisse venir. attends. je suis de tout coeur avec toi. a + .
Val (14-06-07)



.......................................................................................................................................................






La réponse de Michelle

 

Ne vous démontez pas pour quelqu'un qui n'en vaut pas la peine. Il vous abandonne vous et votre enfant. Il aurait du vous en parler depuis longtemps si la situation lui était intenable. C'est vrai lorsque qu'on vous laisse, on a trés peur et on a envie de hurler. Et bien hurler un bon coup et avancez dans l'avenir. ne vous accrochez pas à lui car je pense que la situation irait plutôt en empirant. Vous avez un enfant qui vous adore et qui a vraiment besoin de sa maman pour surmonter cette épreuve. Vous êtes deux. Bien des femmes sont dans votre cas pensant être seule. Courage!!!!!
Pour finir je tiens a vous dire que je suis de tout c?ur avec vous.
Michelle (13-06-07)



.......................................................................................................................................................










































































 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
accueil