Elle divorce

Connexion

Divorce et preuves électroniques

par Maître Dominique Fohanno


Nouvelle page 1

 

Maître Dominique Fohanno est avocate au Barreau de VERSAILLES depuis 1989.
Son cabinet expérimenté en droit de la famille a vocation à apporter des réponses spécialisées dans le cadre de problèmes familiaux : procédures de divorce et de séparation de corps, la rupture du PACS ou d’une union libre...


L’écrit sous forme électronique est admis en preuve au même titre que l’écrit sur support papier, sous réserve que puisse être dument identifiée la personne dont il émane et qu’il soit établi et conservé dans des conditions de nature à en garantir l’intégrité (article 1316-1 du Code Civil).

L’écrit sur support électronique a la même force probante que l’écrit sur support papier (article 1316-3 du Code Civil).

Les SMS : La preuve d’un SMS reçu ou envoyé doit faire l’objet d’un procès-verbal de constat établi par un huissier.
 
Celui-ci doit s’assurer que le téléphone est celui de son client, relever les numéros de téléphone sur le message, vérifier et inscrire les heures d’envoi et de réception.
 
L’huissier peut faire une capture d’écran et l’incorporer dans le procès-verbal de constat.

Les informations recueillies sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Instagram, Skype et les sites de rencontres constituent des preuves acceptées par la jurisprudence pour établir la faute, cause du divorce.
 


 



Aucun commentaire sur cet article

    Soyez le premier à donner votre avis sur cet article

Votre commentaire sur cet article - Identifiez vous

Email Mot de passe  
Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
juridique