Elle divorce

Connexion

La prestation compensatoire

par O Rousseau


"La prestation compensatoire est une somme d'argent, versée, à l'un des conjoints pour compenser la disparité de niveau de vie qui va se créer entre les époux après le divorce".
(article270 du code civil)

Le divorce peut entraîner un écart de niveau de vie entre les ex-époux. C'est pour compenser cette différence, qu'une prestation compensatoire est parfois attribuée au conjoint défavorisé par la rupture du mariage. La prestation compensatoire est une indemnité forfaitaire que l'époux le plus "aisé" verse à l'autre.

 

Qui peut demander à bénéficier de la prestation compensatoire ? 
Elle n'est pas réservée aux femmes, les hommes peuvent aussi en bénéficier à condition qu'ils répondent aux critères d'attribution.
Depuis l'application de la nouvelle loi de 2005 sur le divorce, la prestation compensatoire peut-être attribuée dans tous les cas de divorce, y compris dans le cas de divorce aux torts exclusifs.

 

A quel moment demander la prestation compensatoire ?
Il faut la demander obligatoirement pendant la procédure de divorce. Dès que le divorce est prononcé, il est trop tard pour faire les démarches.

 

Comment est-elle déterminée ?
Pour pouvoir bénéficier d'une prestation compensatoire, il faut prouver que le divorce a entraîné une diminution de train de vie.

 

Quel sera le montant de la prestation compensatoire ?
Il n'existe pas de barème. Soit les époux tombent d'accord sur le montant et les modalités de la prestation, soit en cas de désaccord des époux, c'est le Juge aux Affaires Familiales qui fixe la prestation au moment du prononcé du divorce.


Le juge prend en compte les ressources de celui qui verse la prestation (le débiteur) et les besoins de celui qui la reçoit (le créancier), la situation est évaluée au moment du divorce et l'on tient compte de la possible évolution de cette situation.

 

Le Juge prend en considération certains critères prévus au Code Civil tels que :

 

- l'âge et l'état de santé des époux

- la durée du mariage

- la qualification et la situation professionnelle des anciens époux par rapport au marché du travail

- le temps déjà consacré à l'éducation des enfants et le temps qu'il faudra encore y consacrer.

- le patrimoine des époux, leur situation en matière de pension de réversion et de retraite.

Les époux peuvent être d'accord sur le montant de la prestation.


C'est le cas du divorce par consentement mutuel : le montant et les modalités de versement de la prestation sont indiqués dans la convention qui est présentée au Juge.
Si le Juge considère que le montant de la prestation n'est pas équitable, il a le droit de la refuser.

Dans les autres cas de divorce, si les époux se mettent d'accord au cours de la procédure, ils peuvent présenter leur proposition à l'homologation du Juge.

 

Pour que le juge puisse apprécier le bien fondé de la prestation qui est demandée, chaque époux devra rédiger une attestation sur l'honneur dans laquelle seront indiqués ses ressources, ses revenus et la composition de son patrimoine. > voir la revue de jurisprudence : montants réels de prestation compensatoire obtenus à Paris et en province.

 

Sous quelle forme est-elle versée ?
En règle générale, la prestation compensatoire est versée sous forme de capital. Ce capital peut être payé en argent ou " en nature ", c'est-à-dire soit par versement d'une somme d'argent, soit par l'attribution d'un bien en pleine propriété ou seulement l'usufruit de ce bien ou encore par un simple droit d'habitation sur un logement.

 

Si l'époux ne dispose pas de la totalité de la somme, le Juge peut l'autoriser à verser le capital en plusieurs échéances, dans un délai maximum de 8 ans.

 

Exceptionnellement, la prestation compensatoire peut être versée sous forme de rente à vie, par une décision motivée du Juge, lorsque la situation personnelle, l'âge ou l'état de santé du bénéficiaire ne lui permet pas de subvenir à ses besoins.

 

Dans certaines circonstances, une prestation compensatoire mixte peut être versée. Dans ce cas, une fraction est versée en capital et l'autre fraction est versée sous forme de rente.

 

Est-il possible de réviser la prestation compensatoire ?

Si la prestation compensatoire est versée sous forme de capital : Elle ne peut pas être augmentée par rapport à son montant initial.


Cependant, si le débiteur apporte la preuve d'un changement important de sa situation, le Juge pourra réviser les modalités de paiement et l'autoriser par exemple à verser le capital sur une durée supérieure à 8 ans.

Si la prestation compensatoire est versée sous forme de rente: Elle peut être révisée, suspendue ou supprimée en cas de changement important dans les ressources ou les besoins des parties. (Chômage du débiteur, remariage du créancier ...)

 

La demande de révision peut être formulée par le créancier ou par ses héritiers.
La révision de la prestation n'est pas automatique. Il appartient au Juge de prendre la décision au vu des justificatifs qui lui sont fournis. C'est pourquoi, il faut veiller à déposer un dossier complet pour éviter un refus de la révision.
A tout moment, le débiteur ou ses héritiers a la possibilité de demander à substituer un capital à la rente.
Le créancier peut également demander cette substitution s'il justifie d'une modification de la situation du débiteur.

 

 

Que devient la prestation compensatoire en cas de décès de celui qui la verse ?
En cas de décès du débiteur, le montant de la prestation compensatoire est désormais prélevé sur la succession avant tout partage, en application de la nouvelle loi sur le divorce. Ainsi, les héritiers ne sont plus redevables personnellement de cette dette comme c'était le cas avant la réforme.

 

- S'il était prévu un échelonnement de paiement de 8 ans, le solde du capital devient immédiatement exigible.

 

- Si la prestation était versée sous forme de rente, celle-ci est transformée en capital selon un barème fixé par décret et après déduction de la pension de réversion. Le solde devient exigible immédiatement.

 

- Les héritiers ont aussi le droit de poursuivre le versement comme il était initialement prévu. Cette décision sera consignée par acte notarié. Dans ce cas, les héritiers deviennent personnellement responsables du paiement de la prestation.

 

Quel est le régime fiscal applicable à la prestation compensatoire ?
Le régime fiscal qui s'applique, varie selon que le capital est versé dans les 12 mois qui suivent le divorce ou que les versements sont échelonnés sur huit ans maximum.

 

- Si le capital est versé dans les douze mois qui suivent le divorce, le débiteur bénéficie d'une réduction d'impôt égale à 25% des sommes payées, dans la limite de 30 500 euros .
Pour le créancier, ce capital n'est pas imposable.
Désormais, ce régime fiscal s'applique aussi aux versements réalisés en nature. Dans ce cas, un droit de partage de 1% est exigé si le paiement est fait à partir d'un bien commun ou d'un bien indivis acquis pendant le mariage. Si le paiement s'effectue à l'aide d'un bien propre ou d'un bien indivis acquis avant le mariage, une taxe foncière de 0.60% sera due.
Généralement, les frais sont à la charge du créancier.

 

- Si le paiement est échelonné sur une durée supérieure à 12 mois, le débiteur peut déduire de son revenu imposable les sommes versées.
En contrepartie, le créancier doit déclarer les sommes qu'il touche avec ses autres revenus, ce qui est beaucoup moins avantageux.

 

Comment obtenir le paiement de la prestation compensatoire ?
La personne qui ne paye pas à son ex-époux la prestation compensatoire se rend coupable d'abandon de famille et peut donc être poursuivi.
Lorsque la prestation est versée sous forme de rente, les procédures de recouvrement sont les mêmes que celles utilisées dans le cas de la pension alimentaire :

 

- le paiement direct : il permet d'obtenir rapidement le paiement de la prestation par des tiers, l'employeur ou la banque par exemple.
Pour déclencher cette procédure, le créancier doit s'adresser à l'huissier de justice du lieu de sa résidence.

 

- la saisie attribution : elle permet au créancier de récupérer immédiatement les sommes sur le compte bancaire du débiteur. Au vu d'un acte notarié ou d'une convention homologuée par le Juge, l'huissier de Justice notifie l'acte de saisie à la banque.

 

En cas de difficultés de paiement de la prestation compensatoire, le créancier peut demander l'aide de la Caisse d'Allocations Familiales et lorsque toutes les procédures ont échoué, il peut s'adresser au Trésor Public qui se chargera de recouvrer les sommes. > pour en savoir +


Combien allez-vous obtenir ? Faites une évaluation de votre prestation compensatoire

 



17 commentaires sur cet article

  • maraboutagrbale 20.01.2017
    retour d'affection

    vous souhaitez faire appel à un véritable professionnel du retour d'affection et obtenir des résultats efficaces, contactez maÎtre garba halidou qui va vous aider à faire revenir l'être aimé.
    pour tous travaux, un devis vous sera établi.
    vous pouvez le joindre au telephone.
    nous vous conseillons fortement maÎtre garba halidou qui a passé avec succès nos critères de sélection.
    en effet, lorsque l'être aimé vous quitte, c'est le désarroi, on ne sait plus vers qui se tourner. on souhaite faire appel à des spécialistes du retour d'affection, mais face à la profusion de l'offre, on ne sait plus vers qui porter son choix. le risque de se tromper est d'autant plus grand que la décision est avant tout basée sur de l'émotionnel. après de longues recherches, et un travail de très important, nous avons sélectionné sans le moindre doute maÎtre garba halidou
    voici les raisons de ce choix:
    sa longévité: maÎtre garba halidou exerce depuis plus de 20 ans.


    il suffit de me contacter au +22-995-719-863 ou au maraboutgarba@gmail.com
    facile à travailler à distance
    résultat immédiat et durable
    payement après satisfaction.
    merci

    possibilité d'envoi par la dhl, top chrono, chronopost, b-post, fedex ou par voix mystique

    fils du sakpata


    en savoir plus : http://latradition3.webnode.fr/retour-daffection-/
  • maraboutagrbale 20.01.2017
    stop conflits, divorces et sÉparations
    je peux vous aider, même si des sorts récents ont échoué avec vous ou que ce soit la première fois que vous décidez d'entrer dans le monde merveilleux de la magie. je vous propose une gamme importante de rituels, pour répondre à tous vos besoins. quel résultat désirez vous ? stopper un divorce immédiatement! avec le temps, des ondes négatives viennent gâcher toute relation amoureuse.
    ne restez pas sans rien faire ! Éliminez ces mauvaises énergies pour avoir une relation stable et heureuse. ce sort fonctionne évidemment lorsqu'il s'agit d'arrêter un processus de divorce . ce rituel bénéficie de pouvoirs supplémentaires lorsqu'il est accompagné du rituel "rendre quelqu'un amoureux de moi" ou le "rituel de fidélité" Éliminer une dette ou un crédit vous vous sentez surendetté ? vous voulez repartir à zéro, sans soucis de crédit ou de dettes ?
    je peux vous aider. commandez ce rituel et vous prendrez un nouveau départ sans soucis financiers. qui passerait à côté d'une telle occasion ?!en tant que professionnelle en travaux occulte sérieuse, je me donne à 100% pour chacun de mes rituels et m'assure que tout se passe bien. mon seul but: que vous soyez satisfait de mes services. si votre situation est très compliquée , vite me contacter .




    boutique esotérique « la magie vaudou »
    5, rue place des martyrs, zinder ( rb du niger)


    tél : +22-995-719-863
    site web : www.latradition3.webnode.fr


    mail : maraboutgarba@gmail.com



    possibilité d'envoie par la dhl, top chrono, chronopost, b-post, fedex ou par voix mystique



    en savoir plus : http://latradition3.webnode.fr/retour-daffection-/
  • jeannele 09.09.2016
    bonjour, le juge viens de confirmer mon divorce et condamné mon ex mari à me verser une prestation compensatoire; cependant il à un mois pour faire appel de ce jugement, j'aimerais savoir sous qu'elles conditions mon ex mari peux t'il faire appel peut il remettre en cause le calcul du juge;pouvez vous me dire si la prestation compensatoire peux être révisée et quand. cette prestation compensatoire m'à été accordée sous forme de rente mensuelle
  • eva33110le 07.04.2016
    bonjour , suite à mon premier jugement de divorce demandé par mon ex mari à ses torts exclusifs , le juge m'a débouté sur tout , pas de pension compensatoire , ni de pension alimentaire qui s'arrête à la signification de divorce et en plus je dois payer mes payer mes frais d'avocat malgré ma faible retraite de 790 euros , il n'a rien déclaré sur la fiche sur l'honneur ,( donc il a menti au juges et à moi même , j'aurais cru que cela était punissable, biens immobiliers ( 120 000 m2 de terrais et 430 000 euros de bénéfices pour la vente de terrains non déclarés dont un resté dans l'indivision ! j'ai fait appel moi même de cette décision et malgré toutes les preuves de ma bonne foi le juge de bordeaux m'a débouté § je suis dégoutée !! j'ai fait un courrier aux juges qui m'a répondu que le tribunal est déssaisie de l'affaire qui a était jugé ! je ne peux aller en cassation cela me couterais trop cher , ais je un autre recours pour leur faire comprendre qu'il y a une erreur et qu'ils n'ont tenu compte d'aucun documents joint au dossier pour le jugement , mon avocate a été payé et ne cherche pas a comprendre ma déception et l'injustice flagrante de ses jugements ! pouvez vous me conseiller ? et peut être pouvoir faire un recours simple ? merci de votre réponse .
  • MICHELEle 12.05.2015
    une réduction de 25% d impôt pour une prestation compensatoire payee en une fois. si la réduction pour la prestation est supérieure à mon impôt, ais je droit de l administration à un crédit d'impôt ?

    puis je payer en deux fois cette prestation compensatoire pour avoir la réduction sur deux exercices (toujours dans un délai de moins de douze mois) ? faut il que celà soit obligatoirement mentionné dans le jugement ?
voir les 17 commentaires

Votre commentaire sur cet article - Identifiez vous

Email Mot de passe  
Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
juridique