Elle divorce

Connexion

Interview de Violette Gorny sur la résidence alternée

par Constance Desprez


Autorité parentale : révolution ou pis-aller ?
Nous avons interrogé Violette Gorny, avocate de renom, spécialiste des droits de la famille et auteur du nouveau divorce paru chez Hachette

Questions-Réponses 
 
Que pensez-vous de la proposition de Loi sur l'autorité parentale prévoyant la possibilité de résidence alternée ?

Je suis contre la résidence alternée obligatoire, c'est le meilleur moyen de continuer la guerre pour les couples qui ne s'entendent pas. En effet, la proximité et la multiplication des contacts nécessaires à ce type de mesure ne peuvent que ranimer les conflits.
Pour un enfant, avoir deux maisons n'est pas un facteur d'équilibre : il a besoin de stabilité et d'un cadre de vie qui ne bouleverse pas ses habitudes.
La résidence alternée suppose que les parents habitent tous deux à proximité de l'école de l'enfant, qu'ils n'aient aucune difficulté financière, il faut évidemment que les deux parents aient une parfaite entente pour organiser cette alternance dans l'harmonie.

La résidence alternée : aujourd'hui dans la pratique qu'en est-il réellement ?

Actuellement, les parents peuvent la pratiquer, mais seulement 10% des couples choisissent cette situation.

Quels sont les critères que prend en compte le Juge aux Affaires Familiales pour statuer sur la résidence alternée ?

La Loi actuelle oblige les juges à fixer une résidence unique. Cependant, si les parents demandent la résidence alternée : certains juges l'accepteront, d'autres non ; les parents ne peuvent pas l'imposer.
Le droit de visite étant libre, il débouche fréquemment sur une résidence alternée de fait, quand les parents s'accordent.

Dans la pratique, 87% des enfants vivent chez leur mère, comment réagissent les pères qui n'ont pas obtenu la résidence ?

Il y a des pères formidables qui orientent leur carrière autour de leurs enfants.
On constate, en particulier, que les pères qui ont demandé la garde de leurs enfants par véritable amour, sont ceux qui respectent le droit de visite et voient très souvent leurs enfants.
En revanche, les pères, qui ont demandé la garde dans le seul but de nuire à leur femme, sont ceux qui ne respecteront pas ou peu le droit de visite.

Quelle est la fréquence des visites ?

10% des enfants voit régulièrement leur père
20% tous les 15 jours
1/3 ne voient plus leurs pères

Un père divorcé m'a dit récemment : "le droit de visite et d'hébergement est un droit mais en aucun cas un devoir, donc je ne prends pas mes enfants ce week-end".

Pitié pour les enfants !
Le divorce génère nécessairement des conflits et des tensions entre les parents, le bon sens et la morale veulent évidemment que les enfants restent en dehors de tout ça !
Cependant, les conséquences sur les enfants sont loin d'être anodines tout le monde en convient.
L'enfant que l'on délaisse est évidemment perturbé et ne doit en aucun cas devenir un enfant oublié.
Il faut prendre en compte son désarroi, l'abandon psychologique est lourd de conséquences chez l'enfant..

Quels sont les recours possibles lorsque le droit de visite n'est pas respecté ?

La loi sera toujours impuissante à régler les problèmes humains liés aux conséquences du divorce, et donc ne peut pas grand chose face à un comportement irresponsable et contraire à l'intérêt de l'enfant.
Aujourd'hui, on ne peut contraindre le parent bénéficiaire d'un droit de visite à l'exercer légalement, alors qu'il commet pourtant un acte répréhensible.
Le projet de réforme de l'autorité parentale vise à rappeler à ce parent négligeant ses obligations (article 372.5) sans pour autant prévoir de sanction.

Quels conseils donner aux parents ?

Etre intelligent : ils ont des droits, mais aussi des devoirs.
Ils ont la responsabilité de leurs enfants et, quels que soit les aléas de leur vie de couple, c'est à eux qu'il incombe de leur assurer stabilité et bonheur.



Aucun commentaire sur cet article

    Soyez le premier à donner votre avis sur cet article

Votre commentaire sur cet article - Identifiez vous

Email Mot de passe  
Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
juridique