Elle divorce

Connexion

Toutes dans la même galère

par Marie Maillefert


Elles divorcent toutes, ont toutes divorcé, ou divorceront toutes...
 

Bien heureusement, non. Nous connaissons tous des couples mariés qui restent tendrement unis jusqu'au décès du premier époux qui disparaît, et même bien au delà, par le souvenir.

Mais la tendance est là, forte et constante.
Ainsi après la seconde guerre mondiale, seulement 10% des couples divorçaient, par rapport aux mariages contractés dans l'année. Ces dernières années, ce sont 40% qui divorcent. Et 50% dans les grandes villes !

 

Pourquoi ?
- Hier

Le divorce sanctionnait le plus souvent la faute grave de l'un des époux. Il était prononcé aux torts de l'époux fautif. Il fallait prouver la faute. C'était une procédure longue et souvent traumatisante. L'influence de l'église Catholique était encore forte et les divorcés étaient souvent frappés d'ostracisme, quelques soient les milieux.
Dans les milieux aisés, la femme travaillait rarement et la peur de connaître une situation financière difficile la retenait souvent. Dans les milieux populaires, c'était le coût de la procédure qui effrayait. Enfin, la durée de la vie était nettement plus courte qu'aujourd'hui, et incitait souvent les épouses à la patience ...


- Aujourd'hui

De nombreux facteurs expliquent l'explosion du divorce.
L'introduction du divorce par consentement mutuel facilite grandement la procédure et en réduit notablement les délais et les coûts.
La pratique religieuse est en forte chute. Ainsi, le nombre de mariages célébrés par l'église Catholique est passé entre les années 1970 et 2000 de 300 000 à 145 000.
Les femmes sont de plus en plus nombreuses à travailler. C'est le cas de 85% à 90% des personnes du sexe féminin entre 25 et 49 ans. Ce qui leur donne les moyens matériels d'être près de trois fois sur quatre à l'origine de la demande de divorce.
Enfin, l'allongement de la durée de la vie rend difficilement supportable l'idée d'attendre le décès de l'autre époux pour reprendre son indépendance...

 

- Demain

Nul ne peut prévoir l'avenir. Simplement, les nouveaux textes législatifs sur le divorce devraient encore faciliter et donc favoriser la procédure. Quand aux autres facteurs mentionnés sous la rubrique précédente, ils devraient pousser inéluctablement vers un accroissement du nombre des divorces.
Ira t'on vers une situation à l'américaine, où les multi-divorcés sont légion ? Rien n'est sûr, mais les mêmes causes risquent de produire les mêmes effets.
 


Aucun commentaire sur cet article

    Soyez le premier à donner votre avis sur cet article

Votre commentaire sur cet article - Identifiez vous

Email Mot de passe  
Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
juridique