Elle divorce

Connexion

Violences conjugales et divorce > La plainte pénale > La constatation des blessures

par Cyril Braniste


Les blessures doivent être constatées par un médecin des Urgences Médico Judiciaires (UMJ), c'est à dire un médecin rattaché au service de la Préfecture de Police, et habilité à rédiger un certificat médical évaluant le nombre de jours d'ITT (Incapacité Totale de Travail).

 

Cet élément est essentiel puisqu'il déterminera la suite de la procédure (ITT supérieure ou inférieure à huit jours).

 

Le certificat constitue une preuve des violences, et sera l'un des fondements de l'appréciation par le Juge de la responsabilité pénale.

 

Il est donc fondamental d'accomplir cette démarche au commissariat, et de ne pas se contenter de faire effectuer un certificat médical, par son propre médecin traitant.

 

Le médecin des UMJ pourra constater en outre l'état de choc psychologique de la victime.

 

Ce traumatisme peut servir aussi de base à une incapacité totale de travail.

 

Comme indiqué précédemment, dans son audition par la police, la victime doit être exhaustive.

 

Elle doit, le cas échéant, parler des faits antérieurs.

 

Lorsque les faits sont contestés par l'auteur des violences, les services de police envisagent fréquemment une confrontation en leur présence, qui constitue bien souvent une épreuve pour la victime, puisque celle-ci doit affronter les dénégations et la mauvaise foi de celui ou celle qui partage sa vie.

 

Ces confrontations permettent quelques fois à l'auteur de "craquer" et de dire la vérité, ce qui constitue une étape.

Selon les situations, la procédure est plus ou moins complexe, elle peut nécessiter l'audition de témoins, une expertise psychiatrique, des investigations multiples.

 

Ces mesures peuvent se révéler éprouvantes, il est indispensable de les affronter.

 

 

Page suivante

 



Aucun commentaire sur cet article

    Soyez le premier à donner votre avis sur cet article

Votre commentaire sur cet article - Identifiez vous

Email Mot de passe  
Charte d'utilisation du site | Mentions Légales | Recrutement | Protection de la vie privée | Pourquoi ce site | Qui sommes nous
juridique